12/02/2017

Programme par thème

Et si on franchissait les frontières ?

Les cloisonnements ressemblent à l’hiver ; chacun entre ses murs. Mais, avec le Printemps, nous franchissons les seuils : entre les arts, entre les langues et même entre les lieux.

  1. La poésie et le cinéma

    Cette année, le Printemps met l’accent sur la poésie au cinéma, par-delà la lecture des textes. Existe-t-il des films poétiques ou lyriques (T. Malick) ? Que font les poètes lorsqu’ils sont scénaristes (J. Prévert) ? Quelle est la figure du poète aujourd’hui (J. Jarmusch) ?

  2. La poésie et le « monde musulman »

    Par-delà les clichés et les peurs qui parcourent l’Europe, que nous disent les poètes syriens ? Comment unir les langues, comme l’arabe et le français ? Comment situer les poésies en turc, perse ou urdu, qui ne sont pas directement arabes ?

  3. Par-delà les murs et les langues

    Tous les espaces peuvent être investis par la poésie. Les surprises du festival viennent souvent des lieux ; comme un récital dans une maison de la littérature (MRL) ou de la poésie à l’EPFL chez un romancier de SF (A. Damasio).

  4. Pour les familles

    La poésie est un formidable jeu de sons, de lettres, de mots pour les enfants. Le Printemps organise plusieurs ateliers pour les familles le mercredi ou le dimanche. Pour se mettre en bouche, il est possible de regarder le film “La poésie est un jeu d’enfant” réalisé par l’Université de Lausanne.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this page