La poésie comme récit impossible

Quand :
lundi 19 mars à 20h00
2018-03-19T20:00:00+01:00
2018-03-19T20:15:00+01:00
Où :
Centre israélite de Lausanne et du Canton de Vaud
Avenue Georgette 3
1003 Lausanne
Suisse
Organisateur :
Chaire de judaïsme et Faculté des Lettres (UNIL)

 

Une soirée en compagnie de deux poètes, Esther Tellermann et Didier Cahen, sur les fragments poétiques de « l’identité ».

En quoi l’évocation poétique s’élabore sur les difficultés à bâtir une histoire de soi ? Comment se construit-elle sur les ruines d’un récit individuel ou collectif devenu impossible ?  La parole sera donnée à Esther Tellermann (une des principales voix contemporaines chez Flammarion) et Didier Cahen (poète et journaliste au Monde des Livres). Outre la rencontre des œuvres de ces deux poètes, nous nous interrogerons sur les pouvoirs de la poésie face aux décombres du récit. Plus largement, dans le cadre du judaïsme, tout récit sur l’identité n’est-il pas condamné à une certaine dispersion ou dissémination ? Mais n’est-ce pas alors une autre détermination de l’identité dont il faudrait aussitôt se défaire ?

Soirée organisée par la chaire de judaïsme et la Faculté des Lettres de l’Université de Lausanne.

La soirée sera animée par Antonio Rodriguez, Melina Marchetti et Jacques Ehrenfreund.

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this page