11/02/2018

Calendar

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this page
Mar
12
lun
« Plus nomade que jamais », rencontre avec André Velter
lundi 12 mars à 12h15

En ouverture du Printemps, le poète André Velter, ancien directeur de la collection « Poésie » chez Gallimard et instigateur du Printemps des poètes en France, interviendra dans le cours Poésie d’Antonio Rodriguez.

Né en 1945 à Signy l’Abbaye dans les Ardennes, André Velter partage son activité entre les voyages au long cours (Afghanistan, Inde, Tibet) et la mise en résonance des poésies du monde entier. Sur France Culture, il a créé Poésie sur Parole. Il a également animé Agora (de 1995 à 1998), Poésie Studio (de 1997 à 1999) et les Poétiques, enregistrées chaque mois en public au Théâtre du Rond-Point, avec Claude Guerre (de 1995 à 1999). Orphée Studio, poésie d’aujourd’hui à voix haute, livre-témoignage sur l’expérience des Poétiques a été publié dans la collection Poésie/Gallimard. Ses chroniques littéraires dans Le Monde s’attachent surtout à l’Orient. Il dirige, chez Gallimard, la collection Poésie/Gallimard, L’arbalète, et la revue Caravanes aux éditions Phébus. Résolument attaché à la « voix haute », il tente d’inventer une oralité nouvelle, créant régulièrement avec comédiens et musiciens de vastes polyphonies. Il a reçu le « Goncourt / Poésie » en 1996.

Prendre le large, aller-retour : croisière poétique
lundi 12 mars à 19h30

 

Embarquez pour une croisière nocturne sur le Léman consacrée aux derniers souffles de vie en poésie. Conférence et lectures : un événement insolite et saisissant pour franchir les frontières en aller-retour.

Aux confins du territoire, un lac sépare les rives. Plath, Celan, Pavese, bon nombre de poètes ont pris le billet sans retour et, d’un geste, ont mis fin à leurs jours. Dans l’intimité d’un salon privé du fleuron de la CGN, venez entendre leurs derniers poèmes, étranges de beauté et d’intensité. Cette soirée poétique insolite sur le lac Léman s’inspire de la thématique du spectacle Luxe, calme de Mathieu Bertholet, présenté au Théâtre Vidy-Lausanne. Avec la participation de l’équipe du spectacle qui en partagera des extraits, et du professeur Laurent Jenny qui inaugurera cet aller-retour singulier par une conférence sur les surréalistes.

Avec Laurent Jenny, Manon Krüttli et les comédiens de Luxe, calme : Julien Jacquérioz et Fred Jacot-Guillarmod.
Organisé par le Printemps de la poésie, le Théâtre Vidy-Lausanne, La Cie MuFuThe, la Section de français (UNIL), et la CGN.
Bateau « Lausanne », Quai d’Ouchy, Lausanne.

19h20 embarquement, quai 4 | 19h30 départ du bateau | retour à Lausanne : 21h20. Durée : 1h50. Possibilité de consommer des boissons à bord.
Prix de la croisière : 25.- à payer sur place.
Réservations conseillées à l’adresse email : reservation@vidy.ch

Cette soirée est proposée en partenariat avec la Cie MuFuThe et le Théâtre Vidy-Lausanne dans le cadre de la création de Luxe, calme, écrit et mis en scène par Mathieu Bertholet, présenté à Vidy du 8 au 18 mars dans le cadre du festival Programme Commun (programme-commun.ch et vidy.ch). Ce spectacle est lauréat du concours Label+ théâtre romand 2016, soutenu par ThéâtrePro Valais, la Fondation Pro Helvetia, la Société Suisse des Auteurs, le Pourcent culture Migros et le Fonds d’encouragement à l’emploi des intermittents genevois (FEEIG). Il est produit par la Cie MuFuThe et le Théâtre Vidy-Lausanne, coproduit par le Théâtre Populaire Romand, le Théâtre de Valère et la Comédie de Genève.

 

     

Mar
13
mar
« Flash Rap » – Démo par les rappeurs du Centre des Jeunes
mardi 13 mars à 17h00 – 19h00

Le rap : la nouvelle poésie ? Dans ces tranches de vies urbaines, pas d’états d’âme ou de paroles inutiles, mais le témoignage urgent d’une jeunesse déconsidérée dans une société dépassée.

Les rappeurs abordent sans pudeur les spectres du 21ème siècle, drogue, sexualité, argent, rupture etc. En fracturant la syntaxe, en métissant le vocabulaire, en triturant la grammaire, les rappeurs arment l’expression directe de la parole urbaine, le paradis des mots que l’on assène comme des uppercuts pour rendre compte d’une réalité sociale. C’est l’essence même de leur art.

La médiation culturelle du Secteur jeunesse de la commune d’Ecublens voit l’art comme un moyen de se construire librement. Elle offre un espace où les jeunes sont créateurs et acteurs. Un espace libre dans lequel les adolescents sont acceptés tels qu’ils sont, sans attentes, à part celles qu’ils souhaitent avoir d’eux-mêmes.

 

Rendez-vous vigneron : « Réécrire la tradition »
mardi 13 mars à 17h00

En prélude aux festivités veveysanes de 2019, rencontrez les deux librettistes de la Fête des Vignerons, Stéphane Blok et Blaise Hofmann, puis découvrez leur lecture-spectacle à la Grange de Dorigny-UNIL.

Stéphane Blok et Blaise Hofmann sont artistes associés de la Grange de Dorigny-UNIL jusqu’à fin 2018, l’occasion de réunir universitaires et artistes autour d’un thème, pour une « conversation modérée ».

Cet événement sera suivi d’une lecture spectacle des deux librettistes à 19:00.
Réservation sur grangededorigny.ch ou au 021 692 21 24.
Poï #2 : Antoine Läng
mardi 13 mars à 18h30

Poï – Association pour une poésie orale, invite le performeur Antoine Läng pour un solo et une discussion sur sa pratique. Une recherche organique qui lie la voix brute au corps.

Antoine Läng approche la voix au gré des matières et des rythmes inhérents au souffle. Sa recherche d’une expression organique lie la voix brute au corps et à sa mécanique de chair. A mesure qu’elle transforme les sons en matière électroacoustique, une présence humaine émerge, pré-verbale, dans les limites physiques de l’instrument qui orientent les performances vers une expression du corps par lui-même, dans un vertige où l’abstraction sonore rejoint la transe.

Poï est une association organisant des événements de poésie orale : poésie sonore, poésie performance, spoken word.

Poï propose des soirées avec un poète ou une poétesse selon un rythme à deux temps, pratique et théorique : une performance, suivie d’une discussion sur la démarche du poète ou de la poétesse invités.

Poï s’attache à une poésie de la voix, du son et de l’oralité, au croisement de la littérature, de la musique et des arts plastiques/scéniques.

Poï est une association itinérante et organise ses soirées dans des lieux divers : cafés, galeries, centres, librairies indépendantes, icis, ailleurs.

Poï est basée à Lausanne, mais se réserve le droit d’organiser ses événements poétiques dans d’autres villes.

Poï a été fondée en novembre 2017 par Alain Freudiger et Gaël Bandelier.

The Sacred Word : a Conversation about Poetry and the Spirit
mardi 13 mars à 19h30

Conversation entre un grand poète écossais et une écrivaine prêtre anglicane autour de la poésie comme spiritualité brute. Suivie de la projection d’un biopic sur Emily Dickinson. Une soirée en anglais.

La poésie a-t-elle perdu sa capacité à inspirer les hommes et à sacraliser le monde ? Le poète et musicien de jazz Don Paterson et l’auteure et prêtre anglican Marie-Elsa Bragg exploreront le rôle du rituel poétique à l’ère digitale. La soirée se poursuivra avec la projection en première suisse du film de Terence Davies, A Quiet Passion (2016) qui retrace la vie de la poétesse américaine Emily Dickinson.

Avec Don Paterson, Marie-Elsa Bragg et la prof. Kirsten Anne Stirling (UNIL).
Organisé par la Section d’anglais (UNIL) et le Cinéma CityClub.

Prix de la soirée : 15.- tarif plein, 12.- tarif réduit, 10.- tarif membre.

 

 

  

Mar
14
mer
Ecris ton poème de la Fête des Mères!
mercredi 14 mars à 16h00

Tu as entre 6 et 10 ans ? Tu as envie d’écrire un poème à ta maman, ou à toutes les mamans du monde ? Participe vite à notre concours !

Dans le cadre du Printemps de la poésie, la Ville de Lausanne organise un Concours de Poésie de la Fête des Mères, destiné aux enfants de 6 à 10 ans. La Bibliothèque Jeunesse accueille la cérémonie de remise du prix. Au programme : lecture par leurs auteurs des dix poèmes finalistes choisis par le Jury des Super Mamans et annonce du lauréat.

Goûter festif avec gâteaux et sirop à gogo !

Envoi des poèmes jusqu’au 15 février 2018 à signe@lausanne.ch.

 

Eduardo Kac, de la poésie bactérienne à la poésie dans l’espace
mercredi 14 mars à 17h30

Il écrit des poèmes sur de l’ADN, élabore une installation poétique dans l’espace. Son champ d’expérimentation semble infini. Mettez-vous en orbite poétique avec ce célèbre artiste américain qui va vous surprendre.

Poésie, sciences et techniques dialoguent-elles encore aujourd’hui ? En créant des textes inscrits dans l’ADN même du vivant, ou déployés en apesanteur, un poète peut-il « poser des questions sur la vie qui reste à venir » ?

Depuis plus de 30 ans, la création du poète et plasticien américain Eduardo Kac s’articule aux sciences et aux techniques contemporaines. Dans la tradition des avant-gardes, son œuvre, reconnue dans le monde entier, ouvre ainsi la poésie à de nouveaux supports, mais elle interroge aussi la portée culturelle et sociale des avancées scientifiques. Qu’arrive-t-il quand un texte se déploie sous forme d’hologramme, quand il s’inscrit dans l’ADN de bactéries, ou quand une plante génétiquement modifiée par l’artiste est présentée comme un biopoème ? Pourquoi le Centre national d’études spatiales a-t-il inclus dans la mission du spationaute Thomas Pesquet, en 2017, la réalisation d’un poème de Kac conçu pour être déployé en apesanteur ? Comment de telles œuvres éclairent-elles les relations actuelles entre création esthétique, sciences et techniques ? Inventent-elles la poésie du futur ? Autant de questions qu’abordera en français cette rencontre-débat, animée par Hugues Marchal (Université de Bâle).

Inscriptions : Bibliothèque de l’EPFL

 

  

Mar
15
jeu
« Flash Rap » – Démo par les rappeurs du Centre des Jeunes
jeudi 15 mars à 17h00 – 19h00

Le rap : la nouvelle poésie ? Dans ces tranches de vies urbaines, pas d’états d’âme ou de paroles inutiles, mais le témoignage urgent d’une jeunesse déconsidérée dans une société dépassée.

Les rappeurs abordent sans pudeur les spectres du 21ème siècle, drogue, sexualité, argent, rupture etc. En fracturant la syntaxe, en métissant le vocabulaire, en triturant la grammaire, les rappeurs arment l’expression directe de la parole urbaine, le paradis des mots que l’on assène comme des uppercuts pour rendre compte d’une réalité sociale. C’est l’essence même de leur art.

La médiation culturelle du Secteur jeunesse de la commune d’Ecublens voit l’art comme un moyen de se construire librement. Elle offre un espace où les jeunes sont créateurs et acteurs. Un espace libre dans lequel les adolescents sont acceptés tels qu’ils sont, sans attentes, à part celles qu’ils souhaitent avoir d’eux-mêmes.

 

Pleines marges : poésie quadrilingue
jeudi 15 mars à 18h00

 

Traduire l’absence, le vide, le plein ? Trois traducteurs se sont emparés des poèmes de Pierre Chappuis pour les transposer en allemand, italien et romanche. Une soirée en compagnie du poète.

Traduire l’absence, le manque, le vide et le plein. C’est à ce défi que se sont attelés non pas un, mais trois traducteurs et traductrices, en s’emparant des poèmes de Pierre Chappuis pour les transposer en allemand, italien et romanche. « Le recueil Pleines marges est une reconnaissance, une ouverture dans les mots, dans la limite des mots », écrivait Arnaud Buchs. Grâce au remarquable travail des traducteurs, on peut à présent ajouter : une ouverture dans les langues. Lecture quadrilingue et discussion animée par Arnaud Buchs.

La soirée est organisée en collaboration avec le Cercle Littéraire de Lausanne. Inscription obligatoire : admin@cerclelitteraire.ch ; 021 312 85 02.