11/02/2018

Calendar

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this page
Avr
1
lun
Un étonnant banquet antique interactif : A Table! Cena Poetica
lundi 1 avril à 18h30

 

Venez partager notre (s)cène poétique, un banquet contemporain et antique, interconnecté, où se mêlent convives réels et virtuels ! Nourriture, boissons, interactions poétiques en tout genre : voilà ce que demande le peuple !

« A Table ! Cena Poetica » réunit Antiquité, public contemporain et monde virtuel dans un symposium interconnecté où la poésie circule, sans frontières. Les échanges de neuf banqueteurs installés à la romaine, entrecoupés d’intrusions virtuelles générées par un Phoebus in machina, diffusent la poésie sur divers plans et à travers plusieurs médias. Ce dispositif vise à donner une voix aux absents et à les inclure dans la performance. Il invite chacun à entrer dans le dialogue et à prendre part aux chaînes poétiques qui se nouent entre gorgées de vin et bouchées de nourriture, qui raviront corps et esprits. La participation du public – en toute liberté, pas de panique ! – et les interactions entre personnes, poèmes, supports, contextes et époques, mettent en scène la poésie comme prise de parole et connectent divers mondes autour d’une même table.

 

Réservations à l’adresse suivante: talma@asso-unil.ch ou sur Facebook TALMA–poésie.
Tarifs (mets et vins inclus): 30.- (adultes), 20.- (tarifs réduits).
Avr
3
mer
Aborder poétiquement la question du genre ? « Let’s talk about you and me » they said
mercredi 3 avril à 19h00

© Nelson Schaub

 

Comment aborder la question du genre poétiquement?

L’évènement proposé s’étend sur une soirée, entrecoupée d’un repas. Se mêleront poésie, performance et arts visuels autour de la question du genre. Plusieurs jeunes artistes viendront y partager leur travail d’écriture et une mise en forme de celui-ci. Seront abordés différents sujets, comme le rapport au corps et à l’intime, la fluidité dans le genre, ou encore la pratique du drag. Des éditions des artistes invité-e-s seront consultables.

Un repas prix libre sera servi à l’entracte.

Avec Pauline Coquart, Giulia Essyad, Trystan Matthey, Baptiste Winckler, et Klimte.

 

Avr
4
jeu
Docu-fiction sur Bashô, père spirituel de la poésie haiku
jeudi 4 avril à 18h00

 

Documentaire fictionnalisé sur le grand poète japonais Bashô (1644-1694), père spirituel de la poésie haiku.

Au Japon, les gens vénèrent aujourd’hui encore le poète et bouddhiste zen Bashô (1644-1694). Il a passé les dix dernières années de sa vie en pèlerin sur les routes, sillonnant les différentes provinces de son pays. Pendant ses pérégrinations, Bashô, considéré comme le père spirituel de la poésie haïku japonaise, a tenu un journal de voyage avec des poèmes qui reflètent son style de vie méditatif.

Dans le nouveau film du réalisateur suisse Richard Dindo, un moine dans le rôle du poète Bashô suit les traces de son journal en parcourant des paysages japonais, longeant rivières et lacs, traversant forêts et régions montagneuses. Des textes d’une profondeur atemporelle, magnifiquement lus par Bernard Verley, des musiques et des bruits de la nature, des images de paysages d’une beauté extraordinaire : « Le Voyage de Bashô » est une méditation émouvante, poétique et philosophique sur le temps, la vie, le vieillir et la mort, sur la beauté et l’immuabilité de la nature.

En présence du réalisateur, Richard Dindi, et du producteur, Pierre-André Thiébaud.

Film de Richard Dindo, avec Hiroaki Kawamoto, 98’, drame-documentaire, Suisse 2018, VF.

Tarifs: 16.- (adultes), 14.- (tarifs réduits).

 

 

Au cinéma, avec « Poesía sin fin » d’Alejandro Jodorowsky
jeudi 4 avril à 20h00

 

Poesía sin fin d’Alejandro Jodorowsky: récit burlesque et extravagant de la vie du cinéaste, entre poésie, rêve et magie.

Dans l’effervescence de la capitale chilienne Santiago, pendant les années 1940 et 50, Alejandrito Jodorowsky, âgé d’une vingtaine d’années, décide de devenir poète contre la volonté de sa famille. Il est introduit dans le coeur de la bohème artistique et intellectuelle de l’époque et y rencontre Enrique Lihn, Stella Diaz, Nicanor Parra et tant d’autres jeunes poètes prometteurs et anonymes qui deviendront les maîtres de la littérature moderne de l’Amérique Latine.

Film d’Alejandro Jodorowsky, avec Adan Jodorowsky, Pamela Flores, Brontis Jodorowsky. Durée : 2h08, drame-biopic-fantastique, VOD/sous-titré.

Entrée libre.

 

   

Avr
6
sam
Welcome to Lyrical Valais : déjeuner littéraire
samedi 6 avril à 10h30

 

Déjeuner littéraire : un nuage de poésie dans votre café ?

Animé par Isabelle Falconnier, ce déjeuner bavard et gourmand propose la découverte du projet « La Feuille » imaginé par Sophie Mentha et Pierre-André Milhit, ainsi que la rencontre avec l’écrivain, musicien, et parolier Pat Genet.

Le poète Pierre-André Milhit et l’artiste Sophie Mentha ont un jour décidé de confronter leur langage. Ainsi, pendant plusieurs mois, sur les feuilles d’un même papier, il se sont écrit. Correspondance croisée, conversation poétique et visuelle, de feuilles en feuilles, les mots, dessins, pliages se sont mélangés pour aboutir au projet « La Feuille », installation à découvrir à la Médiathèque Valais du 6 avril au 31 mai 2019.

Journaliste et parolier, notamment pour le duo Aliose, Pat Genet a fondé avec le musicien Régis Savigny le groupe électrorock Ostande. En 2017, la parution de son recueil de poèmes Animal torpedo aux éditions Cousu Mouche signe ses débuts dans le monde littéraire.

 

Avr
7
dim
Café-croissants-poésie
dimanche 7 avril à 10h00

 

Le festival des Cellules poétiques vous propose un rendez-vous poétique et gourmand, avec la Société des Écrivains Valaisans.

Qu’est-ce que vous prendrez avec votre café? Un croissant et un peu de poésie.

C’est le petit-déjeuner dominical que vous proposent Cellules poétiques, la Société des Écrivains valaisans et la Libraire Solitaire.

Vous serez accueillis au coeur des vignes, dans la grange de Marie-Thérèse Chappaz à Fully, par les écrivain·e·s membres de la SEV qui vous présenteront, à cette occasion, quelques uns de leurs textes.

Et puisque la poésie passe aussi par les sens, et qu’elle relève d’un certain savoir-faire, vous pourrez déguster, les produits de Patrick Cretton, artisan boulanger (Croissant de Lune) et de Déborah Christensen, torréfactrice (Moko Coffee). A mi-parcours, troquez votre tasse contre un verre de vin de Marie-Thérèse Chappaz.

A la fin de l’événement, le bar sera ouvert pour ceux qui voudront prendre le temps d’en prendre.

Tarifs: 20.- (adultes), 15.- (tarifs réduits).

 

      

Avr
11
jeu
Au cinéma : « Walden » du poète et cinéaste lituanien Jonas Mekas
jeudi 11 avril à 19h30

 

Le ciné-club contre-feux vous invite à une projection exceptionnelle en 16 mm du film Walden du poète et cinéaste lituanien Jonas Mekas, figure majeure de la contre-culture américaine.

“Le génie de Jonas Mekas tient à cette générosité qu’il a de nous inclure dans sa vision du monde nous faisant ainsi (re)découvrir au détour d’une image, l’incroyable force et nécessité de la poésie.” (Yann Beauvais).

Premier volet du journal filmé de Mekas, Walden (originellement intitulé Diaries, Notes and Sketches) (1969, 16 mm, 180 min.) rend compte de cinq ans d’existence du cinéaste : “Je me promenais avec ma Bolex en réagissant à la réalité immédiate : situations, amis, New York, saisons.” La beauté frétillante et si particulière des images, du son et du montage de Mekas font du visionnement de ce film une expérience éblouissante et mémorable. On reste longtemps imprégné-e-s par cette rencontre avec la communauté artistique new-yorkaise des années 1960 – d’Allen Ginsberg à Yoko Ono –, par la lumière changeante des saisons à New York, ou par l’énergie d’un spectacle de cirque ou d’une manifestation beatnik. Cette projection célébrera l’intensité poétique de la vie et l’œuvre de Jonas Mekas, disparu en ce début d’année. Elle sera suivie d’une discussion au bar du cinéma. Nous suivrons ainsi le précepte du cinéaste :

“Keep dancing, keep singing, have a good drink and do not get too serious! Ok?”