11/02/2018

Calendar

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this page
Mar
13
lun
Exposition La poésie s’invite en médecine
lundi 13 mars – samedi 25 mars Journée entière
L’Esplanade des poètes – un jardin de poèmes
lundi 13 mars – vendredi 17 mars Journée entière


Mots et vers choisis ou composés par les élèves des écoles professionnelles de Fribourg (EPAI / EPC) seront mis en valeur sur l’espace de l’esplanade. Les promeneurs et amateurs de poésie pourront y découvrir

fenêtres enchantées et girouettes magiques
chaises et bancs en florilège
poèmes-parapluies et poèmes-papillons

 

La Bibliothèque des Arts et Métiers (BAM) participera, tout au long de la semaine, au Printemps de la poésie, proposant entre autres une exposition sur le thème de la « Poésie hier aujourd’hui et demain, ici et ailleurs ». La Bibliothèque est sise rue Derrière-les-Remparts 3, Fribourg.

 

Sélection de poésie fribourgeoise contemporaine
lundi 13 mars – samedi 25 mars Journée entière

Avec des œuvres de poètes et poétesses fribourgeois emblématiques, parmi lesquels Pierre Voélin, Claude Luezior ou Amalita Hess.

Horaires: Lu. – ven. 08h00-22h00 ; sam. 08h00-16h00

 

 

 

 

 

Y a-t-il des poètes dans la presse littéraire?
lundi 13 mars à 12h15 – 13h00

Avec deux poètes et journalistes, Julien Burri (Le Temps, L’Hebdo) et Didier Cahen (Le Monde des livres).

Le Printemps commence cette année par s’interroger sur la place de la poésie dans la presse, qui crée des phénomènes d’attention, notamment par la valorisation des stars littéraires. Aujourd’hui, la poésie persiste dans les marges de la presse écrite, mais prend de l’ampleur par le biais de l’internet. Comment valoriser le travail au quotidien mené par des journalistes au sein des rédactions ? Comment articuler leur travail de journalistes avec leur activité en poésie, lorsqu’ils sont eux-mêmes poètes ? Pour en débattre : Didier Cahen, rédacteur de la rubrique « Poésie » du Monde des livres et Julien Burri, journaliste au Temps et pendant de longues années à L’Hebdo. Outre un débat, les deux poètes prendront un temps de lecture pour faire découvrir leurs derniers textes poétiques.

 

 

 

 

L’esplanade des poètes – midi acoustique avec Eric Constantin
lundi 13 mars à 12h30


De 12h30 à 13h00, midi acoustique avec Eric Constantin et ses chansons. Cette rencontre sera suivie à 13h15 d’un lâcher de poèmes.

 

 

 

 

 

 

 

« Faille » de Patrick Sutter
lundi 13 mars à 19h30

Avec Armen Godel.

Tout part d’une simple fissure, une fente de mur dans laquelle est contenu le monde entier. La faille part d’un rien et génère un (ou le) monde dans sa multiplicité des formes, sa diversité. La trame se déploie telle une pièce de théâtre qui, sans en avoir la forme, n’est qu’une faille dans le temps de la vie. Un tissu poétique déchiré, conçu pour être entendu, pour être proféré par des voix multiples: «Je n’ai pas imaginé de personnages. Non, mais un espace. Et des voix dans cet espace.» Un mot se cache ou surgit derrière un autre, en appelle un autre. Les mots ne cherchent pas cependant à combler les failles, cela ne sert à rien : les failles sont révélatrices et interpellent. Patrick Suter vit à Fribourg et enseigne la littérature française à l’université de Berne.

Acteur, metteur en scène et écrivain né à Genève, Armen Godel est professeur honoraire du Conservatoire de Genève où il a enseigné de 1969 à 2007, ainsi qu’à Lausanne de 1987 à 2003. Spécialiste du théâtre nô, cet officier de l’Ordre du Soleil Levant (Japon) a joué dans de nombreuses mises en scène dont celles de François Simon, André Steiger, Benno Besson, Matthias Langhoff, Manfred Karge, François Rochaix ou Martine Paschoud.
Il est également auteur d’une dizaine d’ouvrages, dont trois romans, un récit : Mes algues d’Osaka (Paris, Le Seuil), trois chroniques : Le Maître de Nô (Paris, Albin Michel), La Maison Kizuki, Zeami, traces ! (MétisPresses), un essai sur le théâtre nô : Joyaux et Fleurs du Nô (Albin Michel), ainsi que des traductions d’auteurs classiques japonais (Paris, Gallimard, Connaissance de l’Orient).

 

 

Samizdat dans tous ses états
lundi 13 mars à 20h00 – 22h00

Avec Anne Bregani, Alexandre Caldara, Laurent Cennamo, Patrice Duret, Silvia Härri, Daniele Morresi, Sylain Thévoz, et les éditrices de Samizdat Denise Mützenberg et Claire Krähenbühl. Animé par Pierre Fankhauser.

Samizdat, qui fête son quart de siècle tout au long de 2017, demeure plus que jamais l’un de ces ateliers conviviaux  et un peu fou où la poésie est élaborée, partagée et offerte. À son catalogue, plus de 120 titres de 70 poètes de Suisse, de France et d’ailleurs. Une ouverture aux autres langues et cultures : de l’italien à l’allemand, en passant par le portugais, l’espagnol et le romanche, une spécialité de la maison !

Il y aura un mélange de discussions et de performances. À noter que Samizdat fêtera ses 25 ans.

Ouverture des portes 19h30.

 

        

Mar
14
mar
Midi poétique: autour de Jacques Chessex
mardi 14 mars à 12h12

Avec Claire Genoux, Jean-Louis Küffer et Christine Le Quellec Cottier

En compagnie des écrivains Claire Genoux et Jean-Louis Kuffer, le premier Midi poétique permettra de questionner la place de la poésie dans l’œuvre provocatrice et baroque de Jacques Chessex, qui associe intimement sacré et érotisme, violence et dérision, telle une danse macabre dont chaque pas entraîne le lecteur par-delà le visible. La rencontre sera animée par Christine Le Quellec Cottier (UNIL) qui consacre, ce semestre, un séminaire à cette œuvre poétique.

 

 

 

L’Esplanade des poètes – rencontre avec Danielle Risse
mardi 14 mars à 12h30 – 13h00

Lecture et moments de partage avec la poétesse Danielle Risse (Sous un ciel de lune, l’Âge d’homme 2011 / Enfance volée, l’Aire 2013).

 

 

 

 

 

Masterclass avec Simon Armitage
mardi 14 mars à 16h30 – 17h30

Crédits image: Paul Wolfgang Webster

Avec Simon Armitage.

Organisé par la prof. Rachel Falconer, introduction par le prof. Denis Renevey, Section d’anglais de l’Université de Lausanne.

Artiste aux multiples facettes, Simon Armitage est également dramaturge, romancier, et professeur de poésie à l’Université d’Oxford. Détenteur de nombreux prix, il possède un style réaliste qui allie sérieux et humour, sur un ton parfois sombre ; réminiscence de ses années en tant qu’agent de probation. Ses écrits représentent le monde quotidien et sont salués tant par la critique que par les lecteurs.

Cette masterclass sera centrée sur les traductions acclamées de Simon Armitage des célèbres poèmes médievaux Pearl et Sir Gawain and the Green Knight.

Masterclass en anglais

Sur inscription par courriel.

 

 

 

 

 

«The future was a beautiful place, once»
mardi 14 mars à 18h30 – 19h30

Crédits image: Paul Wolfgang Webster

Avec Simon Armitage et la prof. Rachel Falconer (UNIL)

Artiste aux multiples facettes, Simon Armitage est également dramaturge, romancier, et professeur de poésie à l’Université d’Oxford. Détenteur de nombreux prix, il possède un style réaliste qui allie sérieux et humour, sur un ton parfois sombre ; réminiscence de ses années en tant qu’agent de probation. Ses écrits représentent le monde quotidien et sont salués tant par la critique que par les lecteurs.

Il lira à cette occasion une sélection de poèmes tirés de son volume Paper Aeroplane (Faber 2005) ainsi que de son nouveau recueil The Unaccompanied. Les deux ouvrages seront disponibles à la vente et pour une dédicace après la lecture.

 

 

Simon Armitage a œuvré pour la poésie sous diverses formes, depuis le début de sa carrière en Grande-Bretagne. Il a édité la Penguin Anthology of Poetry from Britain and Ireland, et a été nommé Millenium Poet (poète du millénium) de Grande-Bretagne en 1999. Il contribue régulièrement à des émissions radiophoniques, notamment The Review Show sur BBC Radio 2 et sur Radio Four, et a écrit plus d’une douzaine de scripts pour la télévision. En résidence artistique à la South Bank de Londres, il a créé et mis en œuvre Poetry Parnassus, un rassemblement de poètes de toutes les nations représentées aux Jeux Olympiques, dans le cadre des Olympiades de la culture d’Angleterre. Cette Olympiade d’un genre particulier a été décrétée comme le plus grand rassemblements de poètes internationaux de l’histoire. Simon Armitage a présidé comme juré pour le Forward prize, le TS Eliot Prize, le Whitbread Prize et le Man Booker Prize. Il est actuellement Professeur de poésie aux universités d’Oxford et de Sheffield. Simon Armitage a été nommé Commander of the Most Excellent Order of the British Empire (CBE) – une distinction attribuée par la royauté britannique – pour services rendus à la poésie, en 2010.

 

 

   

 

 

Art et poésie: enjeux actuels
mardi 14 mars à 19h00

Avec Alain Borer et Vahé Godel

Dialogue à bâtons rompus avec Alain Borer, poète, essayiste et Vahé Godel, poète, traducteur. Comment pensent, et que se disent deux poètes chevronnés quand ils se retrouvent ? C’est ce que notre époque a le plus besoin d’entendre : qu’est-ce que persévérer dans son être, comment se tenir seul dans une discipline que le monde abandonne et, quant à la « poésie », l’art, la langue et leurs enjeux vitaux, comprendre de quoi ils retournent… En présence de six leporellos réalisés par des artistes plasticiens en duo avec les poètes.

Leporellos créés par: Siripoj Chamroenvidhya en duo avec Vahé Godel, Brigitte Crittin avec un poème de Ghérasim Luca, Joseph Farine avec une peinture d’Emanuela Lucaci, Pierre Ferrarini avec un texte de Henri Michaux, Marie-Dominique Kessler en duo avec Alain Borer et Christelle Montus avec un poème de Guillaume Apollinaire.

 

 

Mar
15
mer
Midi poétique: la traduction, une création
mercredi 15 mars à 12h12

Avec Camille Luscher et Karin Leuenberger pour la lecture bilingue, rencontre animée par Camille Logoz.

La poésie se traduit, et de nouveaux poèmes apparaissent. Entre les langues, entre les pages et les versions, le rapport qu’instaure la traduction est lui-même chargé d’une valeur poétique. Traductrice littéraire et collaboratrice au Centre de Traduction Littéraire, Camille Luscher le démontre par sa dernière tradution (Wila/Ouila, chez Samizdat) et invite Karin Leuenberger, étudiante dans le cadre du programme de spécialisation du Master ès Lettres en traduction littéraire, à en faire de même. Elles sont toutes les deux présentées par Camille Logoz.

 

 

L’Esplanade des poètes – Divine Comédie
mercredi 15 mars à 12h45 – 13h15


Lecture bilingue d’un chant de la Divine Comédie, en collaboration avec l’Association Dante Alighieri de Fribourg.

 

 

 

 

Les poètes à la rencontre des patients
mercredi 15 mars à 14h00 – 16h00

Intervention auprès des patients dans les services du CHUV par les poètes Pierre-Alain Tâche et Laurence Verrey.

 

 

 

 

 

Corps animal: croiser les voix
mercredi 15 mars à 18h30

Avec Alain Freudiger, Marie-Luce Ruffieux et Eric Duvoisin.

Trois poètes croisent leurs voix, leurs imaginairesleurs rythmes. Le fil rouge, ou le point de départ : le corps animal. Il s’agira d’une lecture où la succession des textes s’agence en fonction de ce qui est lu, ressenti, associé dans l’instant. Une composition commune donc, et une rencontre d’univers poétiques divers le temps d’une soirée unique.

 

 

 

Poégraphie
mercredi 15 mars à 18h30

Avec Jean-François Michelet, comédien.

Au cœur de l’exposition Profondeurs de champs, les mots résonnent avec les images des photographes Robert Hofer et Nicolas Crispini. Ils ont choisi deux ouvrages qui prolongent leurs regards : La Postérité du soleil, Albert Camus/ Henriette Grindat, 1965 ; Le Fleuve un jour, Corinna Bille/ Suzi Pilet, 1975/ 1997. Emmené par le comédien Jean-François Michelet, le spectateur est pris d’un texte à l’autre, d’une image à l’autre.

 

Les Lectures de L’Épître
mercredi 15 mars à 19h30

Avec Alain Guerry et Laetitia Barras, comédiens professionnels.

L’Épître est une revue littéraire romande présente sur internet, créée il y a quatre ans. Se voulant promotrice des nouvelles plumes, L’Épître a publié près de 200 auteurs différents, allant du jeune collégien débutant à l’auteur confirmé, telle Nancy Huston. La revue organise, dans le cadre du Printemps de la poésie 2017, une lecture, par les comédiens Laetitia Barras et Alain Guerry, d’une sélection de textes poétiques.

 

 

 

Quelle poésie pour l’humanité augmentée? Alain Damasio, entre poésie et SF
mercredi 15 mars à 20h00

Avec Alain Damasio, soirée présentée par Marc Atallah et Colin Pahlisch.

Dans le cadre du Printemps de la Poésie du 13 au 25 mars 2017, la Bibliothèque de l’EPFL organise une table ronde consacrée à la poésie et à la science-fiction, en partenariat avec la Maison d’Ailleurs.

Invité d’honneur, Alain Damasio est un auteur incontournable de science-fiction, dont le second livre La Horde du Contrevent a été récompensé en 2006 par le Grand prix de l’Imaginaire. Il y déploie un monde où la poésie devient un élément central pour la survie du groupe. Lors de cette soirée spéciale du Printemps de la Poésie avec et autour d’Alain Damasio, une table ronde permettra d’interroger les différentes facettes de son oeuvre, notamment par le biais de la poésie et du transhumanisme. Comment cette oeuvre romanesque ravive-t-elle la poésie ? Pourquoi cet auteur est-il hanté par les pouvoirs du langage et de la ponctuation ? Quel rapport entretient-il avec le cinéma SF proche d’une certaine poésie : « 2001, l’Odyssée de l’espace » ou encore « Solaris » ?

Alain Damasio répondra aux questions de nombreux intervenants. La soirée sera animée par Marc Atallah (UNIL), spécialiste de la science-fiction et directeur de la Maison d’Ailleurs, ainsi que par Colin Pahlisch, (UNIL) doctorant qui a mis le travail d’A. Damasio au center de ses recherches. D’autres intervenants seront également présents, comme Stéphane Martin, co-auteur de La Croisée des souffles (Archipel, 2014).

Pour des raisons logistiques, nous vous remercions de vous inscrire à cette soirée pour y assister : http://bit.ly/2kNM26a

 

        

«Cocktails poétiques» – Soirée scène libre
mercredi 15 mars à 20h00

Une soirée « scène libre », littéraire et musicale, pour déguster des œuvres originales interprétées par leurs auteurs, un cocktail poétique à la main. Ceux qui souhaitent partager un de leurs poèmes lors de cette soirée conviviale et festive, peuvent s’inscrire jusqu’au 8 mars par courriel.

 

 

 

 

Mar
16
jeu
Exposition et actions culturelles « Poèmes en paysages »
jeudi 16 mars – mardi 28 mars Journée entière

Poèmes en paysages de Géraldine Hérédia et Clothilde Staës (Le Port a jauni, 2015) : un recueil de poèmes écrits à partir de gravures et de gravures réalisées à partir de poèmes qui évoquent la sensation des corps dans la nature. Les poèmes évoquent la sensation des corps dans la nature, les gravures intègrent le corps comme un élément naturel. Ici, tout est ludique, tout fait écho au monde de l’enfance et à l’attention particulière portée aux détails du monde. Le minuscule et le gigantesque se côtoient, des animaux merveilleux apparaissent, les montages, les arbres, l’eau, les bêtes et le corps humain se confondent. Traduction en arabe : Georges Daaboul. L’exposition présente les gravures originales de Clothilde Staës, des kakemono et des enregistrements sonores des poèmes en version bilingue.

A cette occasion nous accueillerons du 16 au 18 mars Mathilde Chèvre, auteure-illustratrice, chercheuse en littérature arabe et fondatrice du Port a jauni à Marseille.

Horaires: Ma – Je  11h00-17h30, Ve 09h00-12h00. Vernissage le 16 mars à 18h30. L’exposition se tiendra jusqu’au 13 avril. A noter que dans le cadre de cette exposition, est organisé le 5 avril un atelier d’initiation à l’écriture arabe pour enfant et une lecture de contes bilingues.

 

 

 

Midi poétique: Lecture-rencontre des Proférations de et par Jacques Roman
jeudi 16 mars à 12h12

Editions Isabelle Sauvage

Avec Jacques Roman

« Mon corps en apparence immobile est en marche et, tenue à bout de bras, une faux invisible. Je fauche la ligne de caractères. Je vais à la ligne comme le faucheur se retourne, se retournait, au bout du champ ».

Les Proférations (Editions Isabelle Sauvage) sont une moisson de souffles et de rythmes, « partitions à poumonner », sous la lame-archet de la langue.

Occasion d’une lecture, par Jacques Roman, sur le « vif du poème ».

 

 

 

 

L’Esplanade des poètes – rencontre avec Daniel Mariano
jeudi 16 mars à 12h15 – 12h45


Sans frontières – Lecture de Daniel Mariano (À hauteurs de silence, Dits 2004, Le corps, l’écume, Empreintes 2013), en compagnie d’étudiants de l’EPAI. Voix sera donnée aux textes de l’auteur et à d’autres poèmes d’ici et d’ailleurs

 

 

 

 

 

Vernissage de l’exposition « Poèmes en paysages »
jeudi 16 mars à 18h30

Avec Mathilde Chèvre et Walid Taher.

Vernissage et lecture ping-pong français arabe des Roubaiyat de Salah Jahine (Le Port a jauni, 2015-2016) par Mathilde Chèvre et l’illustrateur Walid Taher.

 

 

 

 

À chacun son Prévert
jeudi 16 mars à 19h00

On a tous quelque chose en nous de Jacques Prévert : « Les feuilles mortes », « Barbara », « Chanson des escargots qui vont à l’enterrement », « Le cancre », « Déjeuner du matin », « Inventaire », « Le désespoir est assis sur un banc » habitent nos mémoires d’enfant et d’adulte. L’auteur de Paroles, décédé en 1977 à l’âge de 77 ans, scénariste des inoubliables Quai des brumes ou Les Enfants du paradis, chanté par Montand, Gréco, Mouloudji ou Reggiani, incarne la figure même du poète populaire. Qui mieux que lui dit l’amour, la mort, la guerre, l’enfance, avec une simplicité fulgurante et des mots de tous les jours mais transfigurés par une plume subtile, tendre et ironique ? Titi des faubourgs parisiens et prince du réalisme poétique, il parle à chacun de nous, jeunes ou vieux, homme ou femme, depuis sept décennies.

À l’occasion du Printemps de la poésie 2017 et des 40 ans de sa mort, la Ville de Lausanne propose une soirée « À chacun son Prévert »  le jeudi 16 mars à 19 heures. Choisissez votre poème de Prévert préféré, seul ou en famille, et venez le lire ou le dire à la bibliothèque de Chauderon, en même temps qu’une brochette de personnalités lausannoises et vaudoises qui auront fait de même. Les lectures ou récitations seront suivies d’un apéritif convivial.

Inscription (en indiquant votre nom et le poème choisi) jusqu’au 13 mars par courriel.

 

     

Mar
17
ven
L’Esplanade des poètes – Poèmes et contes
vendredi 17 mars à 12h15 – 13h15


A 12h15, Poésies en verre, poèmes croustillants et autres délices. Suivis dès 12h45 d’un conte sur l’Esplanade pour les plus petits, avec Adeline Mayoraz.

 

 

 

 

 

Mêler poétiquement les langues arabes et françaises, rencontre avec Mathilde Chèvre
vendredi 17 mars à 14h00

Mathilde Chèvre parlera du projet éditorial du Port a jauni, avec l’idée de « voir et entendre la langue arabe et la langue française mêlées dans un contexte poétique et artistique », et de son action auprès du jeune public, dans les écoles tout auteur de la Méditerranée.

Le Port a jauni est une maison d’édition d’albums et de poésie bilingues français-arabe pour le jeune public. Elle propose des livres illustrés qui se lisent dans les deux sens et qui font la part belle à la création contemporaine. Auteur.e.s francophones et arabophones se rencontrent, grâce au travail remarquable des traducteurs/trices et à des artistes.

Destiné aux professionnel.le.s des bibliothèques et ouvert à toute personne intéressée.

Gratuit sur inscription par courriel ou téléphone.

 

 

Rencontre avec Cléa Chopard, Carla Demierre et Marina Skalova
vendredi 17 mars à 17h00

Avec Cléa Chopard, Carla Demierre et Marina Skalova

Cléa Chopard publie ancolie commune ce printemps dans la revue L’Ours Blanc. Carla Demierre a notamment publié dans la revue L’Ours Blanc, aux éditions Héros-Limite et aux éditions Léo Scheer dans la collection Laureli. Marina Skalova vient de faire paraître Atemnot (souffle court) chez Cheyne éditeur, Prix de la Vocation en poésie.

Chacune à leur façon, entre écriture parlée et parole écrite, elles questionnent le rôle de la langue.

 

 

 

Rencontre avec Patrice Duret
vendredi 17 mars à 17h30 – 18h30

Avec Patrice Duret

Né à Genève en 1965, Patrice Duret partage ses activités entre l’écriture, l’édition et le métier de bibliothécaire. Il a fondé en 2004 les éditions de poésie Le Miel de l’Ours. Patrice Duret a reçu le Prix Édouard Rod 2006 et le Prix Pittard de l’Andelyn-Découverte 2005 pour Le Chevreuil.

 

 

 

 

La figure du poète – soirée Paterson de Jarmusch
vendredi 17 mars à 19h30

Paterson, la vie est une rime interne

Projection suivie d’un débat avec Marius Popescu (poète et chauffeur de bus), Sylvain Thévoz (poète et conseiller communal), Anne Pitteloud (journaliste, écrivain), Thibaud Ducret (rédacteur en chef de L’auditoire, étudiant en cinéma UNIL) animé par Camille Logoz.

Dernière pépite de Jim Jarmusch, Paterson est un film qui donne à penser la figure du poète aujourd’hui. Pourquoi le cinéma s’intéresse-t-il tant à la vie des poètes ?

Récemment sorti, le film Paterson de Jim Jarmusch interroge ce que peut être la double vie d’un poète aujourd’hui. Pris dans la routine d’une vie répétitive par son métier de chauffeur de bus, le personnage a le même nom que sa ville du New Jersey, qui est minée par la désindustrialisation. Jarmusch transforme le quotidien en une leçon poétique, non sans faire l’éloge de William Carlos Williams.

Ouverture des portes à 19h00, séance à 19h30.

 

 

 

Mar
18
sam
Stage de poésie sur deux jours
samedi 18 mars – dimanche 19 mars Journée entière

Samedi et dimanche de 11h00 à 16h00

Animé par Olivier Sillig, romancier et slameur.

Atelier inspiré des scènes slam inventées par Marc Smith en 1986, l’occasion de créer de courts textes – prose ou poésie (la poésie, c’est, paraît-il, quand on va à la ligne avant la fin de la phrase) – de travailler la façon de les dire, de les présenter et de les habiter.

Infos et inscriptions par téléphone ou courriel.

 

 

 

 

Atelier bilingue d’écriture poétique
samedi 18 mars à 9h00 – 13h00

Animé par Bettina Wohlfender et Gaia Grandin, auteures et anciennes étudiantes de l’Institut littéraire suisse

Une matinée en poésie. Chacun est bienvenu. Nous partirons ensemble à l’exploration du territoire poétique avec pour compas nos crayons. En français, en allemand, ou en mélangeant les deux.

Inscription jusqu’au 1er mars 2017 par courriel.

 

 

Living nébuleuse
samedi 18 mars à 10h00 – 22h00

Avec: Louis Bonard, Giulia Essyad, Gilles Furtwängler, Julie Gilbert, Nina Langensand et Julien Maret. Événement proposé par Cléa Chopard, Colin Pahlisch et Stéphanie Rosianu.

LIVING NÉBULEUSE, c’est un atelier d’artistes transformé en salon partagé où chacun est invité, l’espace d’une journée, à discuter, lire, créer et se rencontrer.

C’est un lieu habité par des bibliothèques hétéroclites.

C’est une invitation lancée à des poètes contemporains.

C’est un mot qui les lie tous, nébuleuse, en nous engageant le long d’un chemin erratique.

Les interventions seront retransmises en direct sur unperfectradio.ch.

Interventions des auteurs et artistes invités dès 17h.

Atelier de création poétique pour enfants: « Poèmes en paysages »
samedi 18 mars à 13h00 – 15h00

Animé par Mathilde Chèvre, atelier dès 7 ans.

Après avoir écouté les poèmes en français et arabe du livre Poèmes en paysages (Géraldine Hérédia et Clothilde Staës, Le Port a jauni, 2015), les enfants écrivent des haïkus en lien avec la nature et les sensations corporelles. Ensemble, ils illustrent les créations puis les assemblent en livres accordéon.

Gratuit sur inscription par courriel ou téléphone.

 

 

 

 

 

Editrices et poètes à la fois!
samedi 18 mars à 17h00 – 19h00

Avec Denise Mützenberg, Claire Kraehenbuhl, Huguette Junod, Eliane Vernay. Animé par Sylvain Thévoz.

Trois maisons qui éditent de la poésie, trois femmes poètes, trois anniversaires (25, 30, 40 ans) en 2017, ça se fête !

Trois maisons d’édition genevoises, Editions Samizdat, Editions des Sables et Eliane Vernay, fêtent leurs anniversaires, et ce, tout en vers. Si toutes trois éditent des ouvrages poétiques, elles sont avant tout incarnées par quatre femmes, quatre éditrices, quatre poètes. Ce sont les deux dernières facettes de ce rythme ternaire que Denise Mützenberg, Claire Kraehenbuhl, Huguette Junod et Eliane Vernay exploreront à l’occasion de cette rencontre. Chacune présentera un poète: Alexandre Caldara, Daniele Morresi, Albert Py et Stéphanie de Roguin.

http://www.ed-des-sables.ch

http://www.editionsamizdat.ch

 

La poésie au fil des saisons
samedi 18 mars à 19h00


Avec Simone Collet, Danielle Risse, Benjamin Jichlinski et Bruno Mercier.

Place aux saisons, un thème universel qui a, partout et toujours, fortement inspiré les artistes, qu’ils soient musiciens, peintres ou bien sûr poètes.

Mar
19
dim
Que pense le poème? Brunch dominical avec Alain Badiou
dimanche 19 mars à 10h30 – 12h00

Rencontre avec Alain Badiou au théâtre de Vidy.

La Kantina, buvette du théâtre, sera ouverte pour le brunch.

Pour le philosophe Alain Badiou, « la poésie a toujours été un lieu de pensée, une procédure de vérité », mais à la différence de la philosophie, la poésie est une pensée en acte, qui rend compte dans le langage de la singularité de la présence du sensible. Parlons-en avec une pointure de la philosophie française.

Organisé en partenariat avec la Section de philosophie de l’Université de Lausanne, le Groupe vaudois de philosophie.

Pour les réservations, merci d’écrire un mail à reservations@vidy.ch

 

 

 
   

Marché de la poésie
dimanche 19 mars à 11h00 – 17h00

Avec douze maisons d’éditions accompagnées de leurs auteurs. Seront aussi présents Isabelle Falconnier, Denise Mützenberg, Claudine Gaëtzi, Jean Richard, Isaac Pante, Florence Trocmé, Pierre Le Pillouër, Fiami, OU.P.s, Mathieu Depeursinge et Claire Masson.

Et si, au lieu d’aller au Salon de l’auto, on allait en masse au Marché de la poésie? Dans les magnifiques locaux de Bibliomedia se tiendra un salon des éditeurs romands de poésie, avec leurs dernières nouveautés et de nombreux poètes présents. Deux tables rondes vont permettre de débattre de la transition de la poésie du papier au numérique, avec des acteurs importants des milieux suisses et français (notamment les fondateurs et animateurs des sites Poezibao et Sitaudis).

Afin d’accueillir les enfants (petits ou grands), divers ateliers sont mis en place ; tout comme un coin lecture. L’endroit idéal pour passer un dimanche de découverte en famille.

 

11h00 – 14h00 Espace atelier famille – bricolages poétiques

13h30 Performance du duo OU.P.s

14h00 – 15h00  Atelier pour les enfants sur les Fables de La Fontaine, animé par Fiami

14h00 – 15h00 Table ronde 1 : « Quelle transition pour l’édition de la poésie en Suisse romande ? », table ronde  avec Denise Mützenberg et Claudine Gaëtzi (éditions Samizdat), Jean Richard (édition d’En Bas), Isaac Pante (UNIL).

15h15 Performance du duo OU.P.s

15h30-16h30 La poésie, un jeu d’enfants ! Atelier pour les enfants animé par Mathieu Depeursinge et Claire Masson

15h45 – 16h30 Table ronde 2 : « Les sites internet : nouveaux espaces de critique, de création et de prescription ? », avec Florence Trocmé (fondatrice du site Poezibao, présidente de la commission Poésie du CNL) et Pierre Le Pillouër (fondateur du site Sitaudis).

17h00 clôture du marché

 

Détail pour l’atelier de Fiami : Animation Récite-moi La Fontaine

Fiami présente « Récite-moi La Fontaine ». Un moment de partage joyeux et explicatif autour d’une fable de La Fontaine. Un dialogue avec les participants enfants, parents, grands-parents, pour mieux comprendre et aimer les fables en s’amusant. Cette animation accompagne le lancement de la Nouvelle saison de Récite-moi La Fontaine, une série pédagogique Youtube réalisée avec 6 musées d’histoire naturelle de Suisse Romande.

 

Atelier pour les enfants animé par Mathieu Depeursinge et Claire Masson : La poésie, un jeu d’enfants !

Vivre la poésie — se rencontrer — la laisser fondre sur la langue et la goûter ; libérée,  la langue s’entortille un peu ; puis on rit, on rêve au rythme des syllabes réveillées.

À travers une série d’ateliers, les enfants seront invités à jouer avec les mots, les sons et les images ; à lire et à écrire, à dire et à ressentir.

Tantôt spectateurs, tantôt acteurs, c’est un voyage sensoriel et imaginaire qui leur est proposé- faisant appel à leur fibre créatrice. A eux de jouer !

 

      

Rencontre avec Philippe Constantin
dimanche 19 mars à 11h00 – 12h00

Né en 1964 à Genève, d’origines multiples, Philippe Constantin se plaît à flâner dans la vie des gens pour les raconter ou les réinventer, pour mettre en mots ou en images ces rencontres, toujours poétiques.

Il tisse des liens dans le récit avec sa propre vie, pour se remettre en question à son tour et s’inventer de nouvelles biographies.

 

 

La poésie à Zürich
dimanche 19 mars à 18h00 – 22h00
La poésie à Zürich @ Theater am Irchel | Zürich | Zürich | Suisse

Avec la troupe de théâtre Nacéo, la Prof. Dr. Ursula Bähler ainsi que les participants au concours de poésie.

Le Printemps de la poésie organise à Zurich une soirée comportant trois volets : un atelier d’écriture poétique ouvert à tous (français, allemand ou anglais) ; la remise des prix du concours de poésie organisé à Zurich , accompagnée d’une lecture des poèmes des participants et d’une présentation professorale; Styles en exercice, mise en scène en hommage à Raymond Queneau.

In Zürich findet am 19. März ein Abend mit poetischem Theater, Werkstatt und Lesung statt. Die Gewinner eines offenen Poesiewettbewerbs werden an jenem Abend ebenfalls ausgezeichnet.

 

Mar
20
lun
La poésie au chevet des patients
lundi 20 mars à 12h00

Distribution de poèmes au CHUV auprès des 900 patients pour accompagner les repas de midi.

 

 

 

 

Slam together
lundi 20 mars à 12h00 – 12h30

Avec La SLAAM

Rencontre et franchissement des frontières entre les spectacles de slam nés dans la banlieue de Chicago et les réflexions sur la poésie qui se déploient dans les universités : choc ou concordance? Cinq slameurs venus de l’association SLAAM, qui organise les biennales du slam en Suisse romande, viendront performer une sélection de leurs meilleures créations : chaud et très show.

Une dégustation slam poésie de trente minutes, sans musique, ni accessoire avec cinq slameuses et slameurs de la SLAAM dont :

  • Narcisse, champion de France de slam
  • Olivier Sillig alias CinqCentDouze,  romancier et slameur lausannois
  • Pablo Michellod alias L’Indomptable, président de la SLAAM et créateur de Slameur.ch
  • Sandrine Girard alias Gros Camion, comédienne, musicienne et slameuse québécoise

 

La SLAAM – Société lausannoise des amatrices et amateurs de mots – anime depuis 2006 l’unique scène régulière de poésie slam à Lausanne.

 

URL : www.slaam.ch

Evénement organisé par la Faculté des lettres de l’UNIL.

 

 

 

Passages en revues: de l’Afrique à la Suisse romande, en passant par le Danube
lundi 20 mars à 18h00 – 20h00

Avec Nathalie Riera, Laurent Jenny, Claude Mouchard, Marion Graf ; rencontre animée par Sylviane Dupuis et Martin Rueff.

Les revues sont un lieu de prédilection de l’activité poétique. Elle s’y écrit, elles la diffusent. Nous vous convions à rencontrer trois revues vivantes qui tentent de déplacer la poésie hors des frontières. Chacune consacre un numéro spécial à une aire géographique intense et méconnue.

– pour la Revue Les carnets d’Eucharis : Nathalie Riera (no. spécial « La Traverse du Tigre »)

– pour la Revue Po&sie : Laurent Jenny et Claude Mouchard (no. spécial « Afriques »)

– pour la Revue de Belles Lettres : Marion Graf (no. spécial « Un Danube poétique »)

Modérateurs : Sylviane Dupuis, Martin Rueff.

 

 

 

La poésie peut-elle surmonter la douleur?
lundi 20 mars à 18h30

Avec José-Flore Tappy, François Debluë, Françoise Matthey et Julie Delaloye

Après plusieurs actions menées au sein du CHUV, une soirée organisée par Julie Delaloye est consacrée à un débat sur les relations entre poésie, douleur et souffrance. Pourquoi dit-on que la poésie soulage la douleur ? Quel type de douleurs ? Pourquoi apparaît-elle souvent dans des moments particulièrement intenses des existences ? Comment peut-elle alors réaliser un tel soulagement ? Quatre poètes apportent leur point de vue sur la thématique des rapports entre poésie et médecine.

 

 

 

 

 

Mar
21
mar
Hommage à Yves Bonnefoy: dans le leurre des siècles
mardi 21 mars à 10h15 – 12h00

Avec Martin Rueff.

Poète et professeur, Martin Rueff rendra hommage à Yves Bonnefoy à peine disparu. C’est l’occasion d’ouvrir un séminaire universitaire à un plus large public intéressé par la poésie d’une des grandes figures de la poésie française qui enseigna à l’Université de Genève.

 

 

Le geste et la conscience du geste : Gérard Titus-Carmel et Antonio Rodriguez
mardi 21 mars à 12h00

Gérard Titus-Carmel est un peintre et poète, qui a collaboré à de nombreux livres d’artistes. Depuis le début des années 1970, il travaille par série autour d’un thème ou d’un objet qu’il fabrique lui-même avant de le dessiner ou le peindre. Dans des compositions surprenantes, témoignant d’une assurance formelle, son mouvement passe par le biais de stries et de hachures. Au vif de la peinture (Atelier contemporain, 2016) rassemble ses écrits sur l’art. Il dialoguera avec Antonio Rodriguez, poète et professeur, qui sort le 25 mars Après l’Union (Tarabuste, 2017) le deuxième opus de sa trilogie poétique sur l’Europe. Comment lier critique, peinture et poésie ? Exerce-t-on les mêmes gestes ? Comment la conscience du geste accompagne-t-elle (ou contraint-elle) le geste d’écrire ?

Rencontre réservée aux sociétaires et invités du Cercle littéraire; pour y assister, merci d’appeler le 021 312 85 02.

 

 

 

Soirée de l’équinoxe. De la poésie romande à la poésie syrienne
mardi 21 mars à 17h00

Avec Yvette Théraulaz, Laurent Cennamo, Pierre Chappuis, Julie Delaloye, Sylviane Dupuis, José-Flore Tappy, Pierrine Poget, Stéphanie Rosianu, Marina Skalova et la compagnie Poésie en arrosoir (Dominique Bourquin, Didier Chiffelle, Vincent Held, Aloïse Held, Laurence Iseli, Isabelle Meyer, Raymond Pouchon, Jean-Daniel Stämpfli, Mahir Ispir).

Avec la journée mondiale de la poésie (UNESCO), le premier jour du Printemps, toutes les conjonctions poétiques se rassemblent pour la Soirée de l’équinoxe. Cette année, le spectacle emportera le public des terres romandes, qui se révèlent arides et sauvages parfois, aux plaines syriennes qui ont dû souvent bâtir une poésie végétale pour surmonter la sécheresse des hommes et de leurs débris. Un hommage sera tout d’abord rendu à Anne Perrier, grande figure de la poésie romande, disparue en janvier dernier, avec des lectures d’Yvette Théraulaz, entourée par cinq poètes romands (Laurent Cennamo, Pierre Chappuis, Julie Delaloye, Sylviane Dupuis, José-Flore Tappy). Neuf comédiens et musiciens donneront le spectacle La Terre déployée (Poésie en arrosoir) qui donne à découvrir une poésie syrienne douce, ample et belle, qui se bâtit par-delà les destructions. Un portrait filmé inédit de trois jeunes poètes en Suisse romande sera également projeté.

17h00, apéritif et discours. 18h00, spectacle.

 

Rencontre avec François Debluë
mardi 21 mars à 17h30

Crédit: Jean-Claude Boré

Les étudiants du Domaine français de l’Université de Fribourg invitent le poète François Debluë, prix Schiller, pour une rencontre autour de ses textes. Autour d’un verre et dans une ambiance détendue, François Debluë se livrera au jeu des questions-réponses des étudiants et du public. L’entrée est gratuite.

 

 

 

Voix off – Cia Rinne, performeuse suédoise
mardi 21 mars à 18h30

Avec Cia Rinne, performeuse suédoise.

VOIX OFF est un rendez-vous de l’Atelier d’écriture de la Haute école d’art et de design – Genève. À un rythme régulier, l’Atelier se déplace et invite un auteur (artiste, écrivain, poète, éditeur, traducteur) à donner une lecture publique. Ce moment, pensé comme un mode singulier de l’expérience d’une voix, vient élargir le spectre des situations de transmission mises en oeuvre dans l’Atelier autour des pratiques de l’écriture.

Cia Rinne est une poète et documentariste suédoise installée à Berlin. Elle écrit de la poésie visuelle et des morceaux conceptuels dans différentes langues européennes. Ses livres ont été publié en un seul volume en France aux éditions Le Clou dans le fer ont ZAROUM et Notes pour solistes (2011). La revue L’Ours Blanc consacrera un numéro à cet auteur.

 

 

 

Soirée poétique avec Françoise Matthey
mardi 21 mars à 19h00

Avec Françoise Matthey et Bruno Chapatte.

Dans le cadre du Printemps de la Poésie, la Bibliothèque cantonale jurassienne, accueille Françoise Matthey, poète, éducatrice spécialisée et bibliothécaire vivant aux Reussilles, pour parler de son travail d’écriture et plus particulièrement de son ouvrage Avec la connivence des embruns, Empreintes, 2016. La soirée est ouverte à tout public. Entrée libre. Soirée présentée par Bruno Chapatte.

 

 

Poésie de l’ordinaire, vaste et mystérieux
mardi 21 mars à 20h15

Avec Fabio Pusterla

L’œuvre poétique de Fabio Pusterla, poète tessinois qui s’inscrit dans la tradition littéraire italienne et qui est reconnu par cette dernière, est d’une grande force. Tout à la fois accessible — par son apparente simplicité — et universelle, elle éblouit ceux qui la lisent. Minérale, elle contient la force de la montagne, la détresse des situations de guerre et de dévastation, la misère des échanges humains parfois. Elle saisit le tressaillement du monde. Mais son regard de poète, d’essayiste et de traducteur lui permet de se faire passerelle. Il a traduit Corinna Bille, et il est le traducteur pour l’italien de Philippe Jaccottet dont il a également signé la préface pour l’édition de La Pléiade (2014). « Quand il est question de la lecture de poèmes, Fabio Pusterla dit à ses élèves : « Tu verras, ils parlent de toi. » Voilà la clé de la poésie de Pusterla. C’est nous qui en formons le centre », rappelle Barbara Villiger Heilig.

Fabio Pusterla est né à Mendrisio en 1957. Licencié ès lettres modernes à l’Université de Pavie, il vit à Albogasio et travaille à Lugano. Il a publié de nombeux recueils de poèmes. Début mars sortira une nouvelle anthologie de ses poésies traduites par Mathilde Vischer – Pierre après pierre (édition bilingue – MétisPresses, 2017). Il est membre du groupe d’Olten et fait partie du comité fondateur de la revue littéraire Idra. Une partie de son œuvre a été traduite en français. Il a reçu le Prix Gottfried Keller en 2007 pour l’ensemble de son œuvre, en 2009 le Prix Giuseppe Dessì (section poésie) et en 2013 le Prix suisse de littérature.

 

Mar
22
mer
Midi poétique – AbSTRAL Compost, cortex corps texte
mercredi 22 mars à 12h12

Avec AbSTRAL Compost

Performance poésie sonore – bidouillage de cassettes – amplifications/micros.

le cortex en tant que corps du texte, ou inversement.

le corps sonore résonne à travers phonèmes et autres aspérités du

langage.

le corps gesticule des sons que l’intellect n’entend peut-être pas.

le sort d’un mot extirpé de son sens, ou inversement.

advienne que pourra de la rencontre entre la voix et le texte, figé

certes,

mais toujours libre de s’affranchir de sa condition écrite.

 

 

Explorer la poésie en classe
mercredi 22 mars à 14h00 – 18h00

Avec Serge Martin.

L’UER Didactique du français vous convie à une demi-journée sur l’enseignement de la poésie pour tous les degrés de la scolarité obligatoire et post-obligatoire. Serge Martin, professeur à Paris 3 et poète, prendra part à cet après-midi de conférences et d’ateliers qui se tiendra le 22 mars prochain. L’entrée est libre mais les inscriptions obligatoires, via le site de la HEP.

 

 

Moment famille – Atelier de poésie
mercredi 22 mars à 14h30 – 16h30

Partez avec vos enfants sur les traces du poète Jacques Prévert et goûtez au plaisir de jouer avec les mots, le temps d’un atelier en compagnie de Jérémy Berthoud, Roxane Bischof, Valentine Michel, étudiants en Lettres à l’Université de Lausanne.

Enfants dès 7 ans, accompagnés d’un adulte. Inscription obligatoire par courriel.

 

 

Soirée POESIE PERFORMANCES
mercredi 22 mars à 18h00

 

Avec Alain Freudiger, Jérémie Conne et le duo OU.P.S. (Gaël Bandelier et Nicolas Carrel).

Alain Freudiger & Jérémie Conne pour LeManagement (pièce créée pour le Brussels Poetry Fest et le Festival Poésie en Ville Genève 2016) et « JeJe » par le duo OU.P.S. (Gaël Bandelier et Nicolas Carrel), lecture-performance en deux mouvements.

La Terre déployée à l’ABC de La Chaux-de-Fonds
mercredi 22 mars à 19h00 – 20h30

Avec Dominique Bourquin, Didier Chiffelle, Vincent Held, Aloïse Held, Laurence Iseli, Isabelle Meyer et Raymond Pouchon.

Spectacle musical sur la poésie syrienne contemporaine. Un spectacle nécessaire pour que cette poésie éclaire notre nuit et rende la dignité aux hommes et aux femmes de cette terre griffée.

Du 22 mars au 25 mars, tous les soirs à 19h30.

 

Amours exquises — récital de Carine Séchaye
mercredi 22 mars à 19h30

Avec Carine Séchaye et Julia Sallaberry

Carmen, Chérubin, Mélisande, l’Aiglon… les rôles-titres rythment la carrière lumineuse et éclectique de la mezzo-soprano Carine Séchaye. Ce soir, accompagnée à la harpe par Julia Sallaberry, elle chante Ronsard, Eluard, Verlaine, dans des compositions de Fauré, Poulenc et Satie. Le lyrisme italien sera aussi de mise, avec des mélodies de Puccini, Bellini et Donizetti.Réservations par courriel ou téléphone.

Réservations et renseignements : T. 022 310 10 28 / info@m-r-l.ch

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parole bridée et débridée – Présentation par des élèves de L’Ecole Steiner
mercredi 22 mars à 20h00

Avec Joséphine, Thibault, Charlotte, Lila, Baptiste – et les autres !

Présentation de textes poétiques par des jeunes de 16 ans environ – grands classiques et créations au programme.

Entrée libre – inscriptions par mail (location@terreaux.org) ou par téléphone (021 320 00 46)

 

 

 

Scène libre de slam poésie
mercredi 22 mars à 20h00 – 22h00

Venez partager vos vers et vos verres avec nous !

OU ? QUAND ? COMMENT ?

* Les caves du Bleu Lézard, Rue Enning 10, 1003 Lausanne;
* Début 20h00;
* Entrée libre;
* Scène libre / Micro ouvert à tous;
* Pas de musique, pas de costume, pas d’accessoires;
* 3 minutes par slameur;
* Un texte dit = un verre offert.

La SLAAM – Société lausannoise des amatrices et amateurs de mots – anime depuis 2006 l’unique scène régulière de poésie slam à Lausanne.

 

URL : http://www.slaam.ch/slamgenda/bleu-lezard-slameur-6

 

 

Soirée avec Françoise Matthey et Patrice Duret
mercredi 22 mars à 20h00

Avec Françoise Matthey et Patrice Duret

Les deux poètes Françoise Matthey et Patrice Duret viendront partager leur passion pour l’écriture au Café du Soleil, à l’occasion de la seconde édition du Printemps de la poésie en Suisse romande. Lectures et rencontres passionnées.

 

 

 

 

 

Mar
23
jeu
Midi poétique – Poésies de l’islam non arabe (B. Auer, M. Marchetti)
jeudi 23 mars à 12h12

Avec Blain Auer (UNIL) et Melina Marchetti.

Blain Auer, professeur spécialiste des pouvoirs et des cultures en urdu viendra parler d’une tradition poétique proche de l’hindi, qui s’écrit en arabe et s’inspire des poésies en perse.
Étudiante en Lettres, Melina Marchetti remonte, à partir de son expérience personnelle, la généalogie de la poésie turque, qui se trouve à la confluence des langues et des traditions. Hybride, cette poésie évolue au gré des transformations de la langue anatolienne, vacillant entre turc, arabe, persan et français, mais aussi entre alphabet arabe et latin. Il s’agira d’entrevoir l’entrelacement entre évolution de la langue et évolution de la poésie ; par là même, l’union intime qu’elle produit entre Orient et Occident.

 

Pierre Chappuis et ses traducteurs à Zurich
jeudi 23 mars à 14h00 – 16h00

Avec Pierre Chappuis, Luzius Keller, Marisa Ottaviano, Rut Plouda

Pierre Chappuis, poète romand, l’un des « Grands de notre temps » (Neue Zürcher Zeitung), vient à Zurich présenter sa poésie, qui fait l’objet d’une traduction dans les trois langues nationales ; ses traducteurs seront également présents pour discuter de leur travail avec lui et avec le public ; un biais et une opportunité merveilleuses de découvrir les nuances d’une grande voix poétique de notre temps.

Pierre Chappuis, bekannter westschweizer Dichter, « gehört zu den Grossen unserer Zeit »(NZZ). Sein Werk wird gegenwärtig in die drei Nationalsprachen übersetzt. Der Dichter und die Übersetzer kommen nach Zürich, um ihre Arbeit gemeinsam vorzustellen und zu besprechen; eine wundervolle Art, eine grosse poetische Stimme unserer Zeit kennenzulernen.

Poésie et cinéma: autour des films de Terrence Malick
jeudi 23 mars à 16h00

Jessica Chastain dans The Tree of Life de Terrence Malick (2011)

Intervenants à la table ronde : Alain Boillat (professeur de cinéma à l’Université de Lausanne), Nadejda Magnenat (productrice, chercheurse sur la poésie et le cinéma), Antonio Rodriguez (directeur du Printemps de la poésie), Martin Rueff (professeur de littérature française UNIGE, poète).

16h00 Introduction par le prof. Alain Boillat, doyen de la Faculté des Lettres

16h10 Projection de The New World

18h30 Table ronde

19h30 Apéritif

20h30 Projection de The Tree of life.

La Cinémathèque suisse et l’Université de Lausanne consacrent une journée à la poésie au cinéma avec la projection de deux films de Terrence Malick: The New World (16h00), présenté par le professeur Alain Boillat, et The Tree of Life (20h30). Entre les deux séances, une table ronde aura lieu, suivie d’un apéritif.

À partir de The Red Thin Line (1998), le cinéaste américain donne une ampleur croissante à des séquences de célébration poétique du lien
premier au monde, notamment dans The New World, où il place notamment une saisissante prière de Pocahontas à la «Terre-Mère». Ces productions hollywoodiennes recèlent-elles une dimension «expérimentale»? La musique, le montage par association et les voix (souvent over) n’en font-ils pas des films lyriques? Malick est-il le seul à les pratiquer? Pourquoi la critique reste si partagée sur cette œuvre ?

The New World (2005) 
Virginie, 1607. T. Malick évoque les mythes fondateurs des Etats-Unis à partir des premières colonisations et de la rencontre de deux mondes. L’histoire d’amour entre le capitaine John Smith et la princesse Pocahontas devient le fil conducteur du film. Peu après une ouverture lyrique, une longue séquence poétique interrompt le récit, pour la célébration d’un monde édénique par la prière, et le réalisateur met en valeur certains procédés qu’il systématise. La musique de Wagner, la superposition des temporalités, ou encore les symboles magnifiés livrent des séquences qui s’apparentent à la poésie. Ces pratiques de montage sont-elles propres à Malick ? Comment le réalisateur transforme-t-il les rapports à l’histoire pour donner une puissance aussi bien lyrique que mythique à son film ?

The Tree of Life (2011)
Plus radicalement que ses précédents films, The Tree of Life se compose comme une oeuvre avant tout lyrique, éloignée des trames narratives. Partant de l’histoire d’une famille américaine dans les années 1950, Malick réalise des séries d’évocations de la « vie » : de ses principes à son terme. Ce film offre une illustration spectaculaire de ce qui peut tenir lieu de poésie au cinéma, sans forcément se cantonner au « cinépoème » ou aux approches expérimentales. Tout comme Kubrick dans 2001 l’Odyssée de l’espace ou encore Tarkovski, ce réalisateur nous incite à nous questionner sur ce que peut poétiquement le cinéma, notamment lorsqu’il s’éloigne du récit.

 

 

       

Elégie d’Ayer – C. Nicole et P.-A. Tâche
jeudi 23 mars à 19h00

Lecture performée en musique par Stéphane Blok et Pierre Audétat, avec Pierre-Alain Tâche et Claire Nicole

Elégie d’Ayer est la rencontre de deux artistes, l’un écrivain et l’autre peintre, qui se connaissent et s’apprécient depuis longtemps. Pierre-Alain Tâche propose à Claire Nicole un texte très personnel ; un long poème où elle décèle une forte résonance avec une série de douze lavis créés auparavant. De cette sérendipité est né le projet de livre d’artiste qui sera présenté lors de la soirée. Stéphane Blok et Pierre Audétat proposent à cette occasion une découverte en musique d’Elégie d’Ayer.

 

La Terre déployée à l’ABC de La Chaux-de-Fonds
jeudi 23 mars à 19h00 – 20h30

Avec Dominique Bourquin, Didier Chiffelle, Vincent Held, Aloïse Held, Laurence Iseli, Isabelle Meyer et Raymond Pouchon.

Spectacle musical sur la poésie syrienne contemporaine. Un spectacle nécessaire pour que cette poésie éclaire notre nuit et rende la dignité aux hommes et aux femmes de cette terre griffée.

Du 22 mars au 25 mars, tous les soirs à 19h30.

 

Françoise Matthey: À la croisée des brides
jeudi 23 mars à 20h00

Avec Françoise Matthey

« Dans un pays de longue neige et de vents, «qui ne cesse/depuis des siècles/d’adhérer à la loi des chevaux», une voix s’élève, attentive et douce – et toujours d’une grande justesse.

C’est l’occasion d’un recueil intense où il appartient à la poésie de faire le récit d’un don rare, d’une transmission, de dire la passion qu’inspire et nourrit une jument au «regard noisette». » Pierre-Alain Tâche

 

 

La poésie au Tastemot
jeudi 23 mars à 20h00

Avec Pierre Byland, Mareike Schnitker, Juliana Samarine, Véronique Montel, Vincent David.

Présent dès sa première année dans le Printemps, la compagnie TASTEMOT s’y inscrit en créant toute une soirée dédiée à des poètes contemporains traduits et publiés aux Editions d’en bas (Lausanne) dans des versions bilingues.

Jean Richard et Pascal Cottin des Editions d’en bas proposent alors un florilège de poésies écrites en différentes langues qui seront lues par des comédiens dans leur version française et, parfois, en langue originale.

 

 

Mar
24
ven
La Terre déployée à l’ABC de La Chaux-de-Fonds
vendredi 24 mars à 19h00 – 20h30

Avec Dominique Bourquin, Didier Chiffelle, Vincent Held, Aloïse Held, Laurence Iseli, Isabelle Meyer et Raymond Pouchon.

Spectacle musical sur la poésie syrienne contemporaine. Un spectacle nécessaire pour que cette poésie éclaire notre nuit et rende la dignité aux hommes et aux femmes de cette terre griffée.

Du 22 mars au 25 mars, tous les soirs à 19h30.

 

Prévert, scénariste et poète – « Les Amants de Vérone »
vendredi 24 mars à 19h00 – 21h15

Lecture critique par Laurent Le Forestier.

Le film Les Amants de Vérone, réalisé par André Cayatte d’après un scénario de Jacques Prévert, sorti en 1949, retrace un tournage à Venise d’une adaptation de Roméo et Juliette lors duquel les protagonistes vivent à leur tour un drame amoureux shakespearien. Après la projection, Laurent Le Forestier, professeur ordinaire en études cinématographiques de l’Université de Lausanne, donnera une lecture critique du film. En quoi ce film reflète l’activité de Prévert en tant que scénariste ? Peut-on l’associer à son activité poétique ?

 

Organisé par la Fondation J. Michalski dans le cadre de l’exposition  JacquesPrévert / Images  du 17 février au 30 avril 2017.

 

À bout de souffles? Deux poètes romands à Berne
vendredi 24 mars à 19h30

Avec Marina Skalova et Eric Duvoisin

Deux poètes romands résidant à Berne et à Bienne présentent leur nouveau recueil. Marina Skalova, avec son livre bilingue Atemnot/Souffle court (Cheyne éditeur, 2016), a reçu en France le Prix de poésie de la Vocation. Avec Ordre de marche (Samizdat, 2016), Eric Duvoisin a publié son second recueil de poésie. Le temps d’une lecture, ces deux univers poétiques vont se croiser, soutenus par la trompette du musicien multi-instrumentiste biennois Adrien Oggier.

 

Mar
25
sam
Lecture d’Orpheline de Claire Genoux
samedi 25 mars à 10h00
Lecture d'Orpheline de Claire Genoux @ Cercle littéraire de Lausanne | Lausanne | Vaud | Suisse

Avec Rita Gay et Olivier Forel.

La comédienne Rita Gay lira des extraits de Orpheline accompagnée d’Olivier Forel à l’accordéon, en présence de Claire Genoux, qui répondra aux questions du public et dédicacera son recueil.

« Orpheline de Claire Genoux — née à Lausanne en 1971, Prix Ramuz de poésie 1999 — sonne juste, extrêmement juste. Vous lisez ses mots et, instantanément, vous adhérez. Vous savez ce qu’elle veut dire. Vous éprouvez ces émotions puissantes que sont le chagrin, et son corollaire l’espérance, vous sentez l’odeur des lieux, vous enterrez sa mère avec elle. Et après avoir lu son livre, qui est de fait un recueil d’une centaine de poèmes courts répartis en neuf chapitres, vous ne savez plus vraiment si vous avez lu un roman, ou des nouvelles, ou vu un film, ou fait un rêve. » Isabelle Falconnier, dans L’Hebdo.

Rencontre réservée aux sociétaires et à leurs invités; pour y assister, merci d’appeler le 021 312 85 02.

Poésie Bonsaï avec Jean-Luc Fornelli
samedi 25 mars à 11h00 – 12h00

Avec Jean-Luc Fronelli

Jean-Luc Fornelli alias Gossip est né en 1964. Il vit à Fournex. Après des études en économie il est chanteur-compositeur, comédien, comique, écrivain et journaliste de profession. Humoriste, il a participé à l’émission de la Radio Suisse romande, La soupe est pleine. Il est l’auteur de deux recueils de poèmes de « Poésie bonsaï » et de « haïkuku » très helvétiques.

 

 

 

Le monde ne s’achèvera pas demain
samedi 25 mars à 15h00

 

Avec Denise Brassard (Québec), Antonio Rodriguez, Mathilde Vischer, Mary-Laure Zoss.

Moment de rencontres, de lectures et de signatures autour des derniers livres de ces quatre poètes. Vernissage du dernier recueil d’Antonio Rodriguez, Après l’Union (Tarabuste, 2017). Signatures : Mary-Laure Zoss, ceux-là qu’on maudit, Fario, 2016 ; la traduction de Fabio Pusterla par Mathilde Vischer chez Métispresse (2017). Venez également à la rencontre d’une poète québécoise en résidence en Suisse.

 

 

 

 

Poetry social club – finissage du festival
samedi 25 mars à 17h00
Poetry social club - finissage du festival @ Yatus, bar à vins et oenothèque | Lausanne | Vaud | Suisse

Une ultime journée de Printemps, pour étancher sa soif de poésie. Avec tous et pour tous !

Pour finir le festival en beauté, nous proposons de nous retrouver au Yatus, bar à vins branché, de 17h00 à 19h00.

La formule est simple : si vous venez avec un livre de poésie sous le coude, nous vous offrons un verre de vin (de qualité / ou une boisson non alcoolisée) et un crostini ; le tout dans une ambiance chaleureuse, décontractée, où l’on parlera poésie.

Vous déposez votre livre au comptoir et : soit vous demandez à le récupérer à la sortie ; soit vous l’échangez (dans ce cas, vous pouvez mettre une dédicace à l’inconnu ou à l’inconnue qui le lira).

Lors du finissage, nous remettrons les prix pour le concours de twaïku de l’Université de Lausanne ; les bénévoles du festival seront également avec nous.

Car le Printemps de la poésie, ce sont des centaines de partenaires : poètes, artistes, universitaires, journalistes, philosophes, libraires, responsables de lieux culturels, étudiants qui, grâce à leur énergie et leur passion, font éclore des événements poétiques d’une diversité et d’une richesse exceptionnelle. Ils ont montré le visage d’une poésie vivante autour de laquelle on pense, on s’enthousiasme, on partage, on se rencontre et on crée. Nous vous invitons à clore le festival, en célébrant cette montée de sève printanière.

 

 

 

 

La Terre déployée à l’ABC de La Chaux-de-Fonds
samedi 25 mars à 19h00 – 20h30

Avec Dominique Bourquin, Didier Chiffelle, Vincent Held, Aloïse Held, Laurence Iseli, Isabelle Meyer et Raymond Pouchon.

Spectacle musical sur la poésie syrienne contemporaine. Un spectacle nécessaire pour que cette poésie éclaire notre nuit et rende la dignité aux hommes et aux femmes de cette terre griffée.

Du 22 mars au 25 mars, tous les soirs à 19h30.