11/02/2018

Calendar

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this page
Avr
3
mer
Atelier dès 6 ans : la poésie en s’amusant avec Kami Nando !
mercredi 3 avril à 14h00

 

 

Bibliomedia vous propose un atelier poétique jeune public. Kami voyage, et au gré des chemins découvre des univers…et des langues! Avec le livre-jeu Kami Nando, les enfants sont invités à jouer et à créer avec le petit Kami, tout en découvrant la poésie en s’amusant. Avec le duo d’artistes Plume et Pinceau.

Avec le livre-jeu Kami Nando, on fait voyager Kami de routes en chemins en assemblant les planches illustrées. Au dos de celles-ci, les enfants sont amenés à découvrir une comptine de quelques vers. À leur tour, ils emmènent le petit Kami : ils dessinent leur propre planche, ajoutent des vers au dos et créent ensemble un puzzle plein de surprise. En fin d’atelier, une histoire est créée à partir de toutes les planches des enfants.

Un choix de planches sera exposé durant le Marché de la poésie romande le samedi 6 avril.

Pour enfants dès 6 ans. Atelier et goûter offerts.

Sur inscription: laboratoire@bibliomedia.ch ou par téléphone au 021.340.70.30.

 

Pas si bête : atelier poésie pour les 8-12 ans avec Odile Cornuz
mercredi 3 avril à 15h00

 

Le festival des Salves poétiques à Morges,  propose au jeune public de découvrir la poésie avec les animaux. Un atelier animé par l’auteure Odile Cornuz. Vous verrez, Les Salves poétiques retombent toujours sur leurs pattes! 

Odile Cornuz, écrivaine, donnera un atelier de poésie pour enfants de 8 à 12 ans sur le thème : Pas si bêtes ! La Bibliothèque de Morges peut accueillir un groupe de 10-12 enfants, sur inscription.

Inscriptions à l’adresse suivante : bibliotheque@morges.ch

 

Concours de poésie « Si j’avais un super-pouvoir !? » : remise des prix !
mercredi 3 avril à 16h00

 

Jusqu’au 15 février, les enfants de 6 à 10 ans ont été sollicités pour participer au concours d’écriture d’un poème sur le thème « Si j’avais un super-pouvoir !? ». Le 3 avril, les participants découvriront les lauréats.

Au programme : lecture par les jeunes auteurs des dix poèmes finalistes choisis par le Jury, annonce des lauréats, remise des prix et goûter festif avec gâteaux et sirop à gogo !

 

Cellules poétiques 1er jour : perfo S.Corinna Bille et installation à boire.
mercredi 3 avril à 18h00

 

Venez couper le ruban aux multiples colorations de la deuxième édition des Cellules poétiques!

Un apéritif émaillé de quelques discours de circonstances, ainsi que d’une performance à six voix sur des poèmes de S. Corinna Bille, dans la Grange à Emile transformée le temps du festival en une antre poétique aux couleurs de l’auteure valaisanne: Printemps, je te bois. Bienvenue!

Ne partez pas sans faire un saut au caveau de la Grange pour goûter à l’installation Ils nous regardent, à ses multiples crus élevés par des poètes anonymes… et revenez nous faire le plaisir d’une visite à l’occasion de l’un ou l’autre des spectacles des Cellules poétiques 2019!

Entrée libre.

 

 

Promenade poétique à la rencontre de Nicolas Bouvier
mercredi 3 avril à 18h30

l’esplanade de la Fondation Martin Bodmer

© Fondation Martin Bodmer

 

Après avoir parcouru (virtuellement, en cas de pluie) quelques lieux remplis de la mémoire de Nicolas Bouvier, vous admirerez le fascinant « cahier noir » qui accompagna l’auteur-voyageur tandis qu’il écrivait L’Usage du monde.

Partons sur les traces de Nicolas Bouvier, lors de cette nocturne culturelle de la Fondation Martin Bodmer ! Rendez-vous à 18h30 sur l’esplanade de la Fondation, d’où nous cheminerons, sous la houlette experte de Sylviane Dupuis, en direction de la demeure où vécut l’écrivain, en saluant au passage l’endroit où il repose. Dans le parc de la propriété, nous lirons quelques poèmes tirés de Le Dehors et le Dedans, notamment le beau texte où il évoque ses arbres familiers, ainsi qu’un extrait de La Chambre rouge. De retour à la Fondation, nous découvrirons une pièce inédite et de grande valeur : le « cahier noir », qui accompagna Bouvier au long du périple dont est issu L’Usage du monde. Ce cahier, fraîchement mis en vitrine dans le cadre de notre exposition Uniques, permettra d’aborder la question des liens entre livre(s) et voyage, en mettant face à face deux habitants de Cologny : l’un qui est parti visiter le monde et en a tiré un livre ; l’autre qui a fait venir à lui la littérature mondiale…

Avec Sylviane Dupuis et Christophe Imperiali.

 

 

Réenchanter la nature? René Char, poésie et pensée écologique – Cours public
mercredi 3 avril à 18h30

©Nicolas Pahlisch

 

Pas un jour ne passe sans que l’on entende parler de « crise écologique ». L’être humain a-t-il perdu le sens de la nature ? La poésie et la pensée ont-elles encore la capacité de réenchanter le monde ?

Dans le cadre du Printemps de la poésie, l’Université populaire de Lausanne propose une première séance de cours sur René Char ouverte au public. Entre philosophie et littérature, ce premier cours donné par le Groupe Vaudois de Philosophie se propose d’explorer les enjeux des rapports entre la pensée et l’environnement. Dans cette quête, l’œuvre passionnante de René Char (1907 – 1988), poète engagé, servira de fil conducteur. Par la lecture et les débats autour de textes philosophiques et de poèmes, vous serez invités à chercher et à comprendre comment parvenir, aujourd’hui, à nous rendre à nouveau le monde sensible.

Les cours se déclineront sur 7 séances de 45 minutes, dont le premier est ouvert au public. Deux cours prennent place dans le cadre du Printemps, le mercredi 3 avril et le mercredi 10 avril.

Informations et inscriptions sur le site internet de l’Université populaire de Lausanne.

 

   

Aborder poétiquement la question du genre ? « Let’s talk about you and me » they said
mercredi 3 avril à 19h00

© Nelson Schaub

 

Comment aborder la question du genre poétiquement?

L’évènement proposé s’étend sur une soirée, entrecoupée d’un repas. Se mêleront poésie, performance et arts visuels autour de la question du genre. Plusieurs jeunes artistes viendront y partager leur travail d’écriture et une mise en forme de celui-ci. Seront abordés différents sujets, comme le rapport au corps et à l’intime, la fluidité dans le genre, ou encore la pratique du drag. Des éditions des artistes invité-e-s seront consultables.

Un repas prix libre sera servi à l’entracte.

Avec Pauline Coquart, Giulia Essyad, Trystan Matthey, Baptiste Winckler, et Klimte.

 

José-Flore Tappy et Christina Viragh lauréates du prix suisse de littérature 2019
mercredi 3 avril à 20h00

 

Rencontre et lectures avec les écrivaines José-Flore Tappy (Trás-os-Montes) et Christina Viragh (Eine dieser Nächte), lauréates des Prix suisses de littérature 2019.

La Grange à Émile accueille José-Flore Tappy et Christina Viragh, lauréates des Prix suisses de littérature 2019 pour une soirée de présentation et d’échanges. Lectures en français et en allemand.

Modération: Myriam Dätwyler. Comédien: Vincent David. Un apéritif clôturera la soirée.

Livres primés :

Trás-os-Montes, José-Flore Tappy, La Dogana, 2018.

Eine dieser Nächte Christina Viragh, Dörlemann, 2018.

Depuis 2012, l’Office fédéral de la culture décerne les Prix suisses de littérature qui récompensent des livres ayant marqué l’année littéraire. Une tournée nationale  permet aux écrivain-e-s primé-e-s de rencontrer un large public, au-delà des frontières linguistiques.

Cette année au coeur du festival, dans la Grange à Émile, ce sont deux écrivaines que nous vous invitons à découvrir: José-Flore Tappy, poétesse romande, et Christina Viragh, romancière et traductrice qui écrit en allemand et vit à Rome.

On parlera de leurs livres primés:

Trás-os-Montes désigne un lieu reculé où les gestes répétés racontent la fuite du temps, la précarité, l’essentiel. José-Flore Tappy signe ici un superbe recueil de poèmes, le 9e, dont le lyrisme puissant et sans fioritures nous emmène au gré des chemins, au plus près des gens simples.

Avec Eine dieser Nächte Christina Viragh met en scène un homme dont les histoires fascinent dangereusement les passagers qui l’entourent. En effet, tout se passe en quelques heures, le temps d’un vol de nuit…

Entrée libre.

 

  

Avr
4
jeu
« Vous avez dit Salves? » : conférence de Bruno Doucey
jeudi 4 avril à 17h00

 

Comment retrouver le territoire perdu de la poésie? 

Dans le cadre du festival des Salves poétiques, Bruno Doucey donnera une conférence publique au Gymnase de Morges. Sur le thème « Vous avez dit Salves ? » il évoquera les sens possibles du mot « salve ». Editeur de poètes du monde entier, il parlera également de sa passion d’écrivain et de passeur.

Accompagné par Caroline Boidé, poète, qui fera une lecture de quelques poèmes.

 

Vernissage de l’exposition : Lorand Gaspar, chirurgien et poète
jeudi 4 avril à 17h30

Lorand Gaspar à New York, 1978. © Jacqueline Gaspar

 

Cette exposition, ouverte à tous publics, présente, à travers ses poèmes et ses ouvrages, le trajet remarquable de Lorand Gaspar, chirurgien et poète, qui, toute sa vie, s’est tenu à la croisée des cultures, des sciences et des arts.

Lorand Gaspar, qui a exercé pendant 40 ans comme chirurgien, à Jérusalem et à Bethléem d’abord, puis à l’hôpital universitaire Charles-Nicolle de Tunis, a publié une œuvre poétique majeure où il fait partager son émerveillement devant toutes les formes du vivant, célébrant le désert et la mer, le mouvement des vagues ou des oiseaux aussi bien que la machinerie complexe du corps humain. Sol absolu, Judée, Egée, Patmos, Feuilles d’observation… autant de recueils poétiques qui nous font entendre la voix de ce médecin profondément humaniste.

Dès 17h30 aura lieu le vernissage de l’exposition, et suivra à 18h30 une conférence et discussions avec le public « Lorand Gaspar à l’écoute des voix du vivant ».

Avec Danièle Leclair (maître de conférences en littérature française, Centre de recherche Thalim, Université Sorbonne nouvelle), Julie Delaloye (médecin et poète), et Julien Knebusch (maître d’enseignement et de recherche, Faculté des sciences et de médecine, Chaire Médecine et Société, Université de Fribourg).

 

Nous remercions Patricia Gaspar pour le prêt des photos.