11/02/2018

Calendar

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this page
Mar
23
ven
Lecture participative : les Métamorphoses d’Ovide
vendredi 23 mars à 10h00
Lecture participative : les Métamorphoses d'Ovide @ Multisite - plusieurs cantons

Lecture publique et participative, par-delà les langues, les frontières, pour un événement culturel unique et exaltant.

Le Festival Européen Latin Grec mettra Les Métamorphoses d’Ovide à l’honneur en organisant une lecture publique participative ouverte à tous. Chacun est invité à former un groupe de lecteurs pour lire à haute voix et en public, à 10h00 précises (heure française), l’un des 15 livres du poème (ou des extraits choisis) – sans oublier de filmer l’événement pour garder une trace de cette performance inédite !

Toutes les langues sont évidemment les bienvenues pour faire entendre cette œuvre majeure de la littérature latine qui doit tant à la culture grecque, et rappeler ce qu’il advint de Lycaon, Daphné, Phaéton, Europe, Actéon, Écho, Narcisse, Arachné  et de tant d’autres… Ce sera aussi l’occasion d’évoquer bien des  légendes, parmi lesquelles les origines du monde, les aventures de Persée, le rapt de Proserpine, les sortilèges de Médée, les malheurs d’Orphée, la guerre de Troie et les voyages d’Énée, la fondation de Rome.

Ce sont tous ces personnages et ces récits, qui nourrissent notre imaginaire depuis tant de siècles, que nous vous invitons à faire revivre au cours d’un événement culturel unique et exaltant : par-delà les langues, les différences et les frontières, puisse cette lecture rassembler le plus grand nombre et permettre à tous, lecteurs ou auditeurs, de vivre un grand moment de partage et d’émotions !

Inscriptions en ligne

Le Grand Tolo : détournement poético-visuel
vendredi 23 mars à 17h30

 

Laissez-vous surprendre à chaque mot. De la poésie aux Bains-des-Pâquis. 

Le loto semble fonctionner comme une sorte de microcosme, avec ses propres rôles et acteurs, ses propres coutumes et habitudes, et bien que placé sous l’égide du divertissement, il apparaît souvent comme une activité solennelle et grave. La performance propose donc, à travers le détournement artistique, de réenvisager cette pratique sociale du loto. Mais, ici, le détournement se situe à un niveau précis. En effet, il ne s’agit en aucun cas de modifier la structure ou les règles du loto. Le jeu, en lui-même, ne changera pas pour les participants. Par contre, l’idée est de s’emparer, de s’approprier, ce que l’on peut considérer comme le cœur du loto : le tirage au sort des numéros par le crieur, en l’occurrence la crieuse…

Céline Masson

Céline Masson, est une plasticienne, performeuse, vidéaste renanaise, professeure de dessin et accessoiriste. Elle a fréquenté la Haute Ecole Pédagogique, Lausanne, l’Ecole Cantonale d’art du Valais, Sion, le Salford College of Technology, Manchester. Depuis 2007, elle fait partie du comité des éditions Arts&Uctions Lausanne. Et de de la “Fondation Alice Bailly”, depuis 2004. Céline Masson développe dans son travail une réÇexion autour de l’identité humaine, et plus particulièrement de ses frontières, ses limites et ses transformations. En deux mots, de ce qu’elle considère comme une des caractéristiques essentielles de l’humain, son ambiguïté.

 

« Duo Noé »
vendredi 23 mars à 19h00

 

Chansons composées sur des poèmes de Rimbaud et Verlaine entrelacées de lectures épistolaires. Voix, harpe et saxophone.

Célie Benoist à la harpe et Louis Billette au saxophone.

Public adulte. Entrée libre. Chapeau à la sortie !

Adresse exacte de l’événement: Bibliothèque communale de Bussigny, Rue des Collèges 2bis, 1030 Bussigny

 

Des racines dans l’itinérance
vendredi 23 mars à 19h00

Chez soi est toujours au loin… Y a-t-il des poètes ou des amateurs de poésie parmi les migrants arrivés il y a peu en Suisse ? Une soirée avec l’EVAM pour découvrir des textes et des expressions étonnantes venues d’ailleurs.

L’amour de la poésie et une histoire personnelle de migration récente rapprochent une femme et six hommes, tous issus de cultures différentes. Dans un dialogue entre les langues, ceux-ci interprètent des textes poétiques qu’ils ont écrits ou qu’ils chérissent, parfois chantés ou mis en musique. Résonnent alors dans ces mots limpides leurs questionnements, leurs sensations ou leurs passions. Cette performance unique est l’aboutissement d’un travail de création collective encadré par l’artiste et performeur contemporain Andrea Marioni et par des enseignants de l’EVAM.

Avec Alain Tito Mabiala, Babak Qodrati, Mohana Yoganathan, Reza Fathi, Arslan Bouchemal, Hayrenik Dono. Musique : Samsom Tekeste, Abdul Fatah Sultani

Un Michaux parmi mille Michaux
vendredi 23 mars à 19h30

L’Espace Eclair ouvre ses portes à de nouveaux lecteurs. Au mois de mars, les enseignants sont invités à accompagner leur classe à la découverte d’un auteur peu enseigné, parce qu’il peut déconcerter : un Michaux, parmi mille Michaux…

Ce n’est pas une affaire de savoir, ni d’habitude, mais de permission. Pour que cela me parle, il faut que cela parle de moi, et il faut qu’on se parle, il faut qu’on en parle : tiens, c’est cela, mon poète ; le tien, c’est lequel ? Par où il tient, par-dessus-tête ? Montre, qu’on compare, qu’on joue, qu’on se rencontre.

Michaux s’est imposé à nous, lui qui écrivait : « il n’est pas un moi. Il n’est pas dix moi. MOI n’est qu’une position d’équilibre » (postface à Plume).
C’est son Michaux, parmi mille, que Jacques Roman donnera à entendre. Et si le même travail était mené, en amont, avec les élèves ? Pour ce faire, nous avons conçu un florilège offrant un panorama en miniature de l’œuvre de Michaux, à travers lequel chacun pourra composer un recueil personnel ; matière à échange, à comparaison, à découverte.

Ce cycle étant inscrit dans le programme de l’Espace Eclair, cinq dates publiques sont prévues, pour lesquelles il est indispensable de s’inscrire. Infos et réservation : laurencekriegergabor@gmail.com
D’autres dates sont prévues pour la venue des classes. Pour s’inscrire et pour obtenir le florilège : mathieu.depeursinge@gmail.com

 

   

Récits et lectures dansées
vendredi 23 mars à 20h00

 

Mara Vinadia, danseuse et thérapeute, vous propose un voyage tissé de lectures de textes, de poésies, de danse, de mots dansés, et de témoignages. Ondes de rêverie, d’humour et de philosophie.

Mara Vinadia, artiste et pédagogue du mouvement, défriche et cultive sans cesse « les marges au centre ». Ces rendez-vous sont dédiés aux 35 ans de sa carrière, avec comme fil rouge : qu’est-ce qui fait poésie au quotidien, ou lors d’accompagnement d’autistes ou d’enfants atteints de troubles du développement ?

Pipo Gomes : concepteur d’univers sonores et régisseur son pour le théâtre, la danse, l’évènementiel. Compagnon artistique de Mara Vinadia pour Zoé Compagnie-danse.

Mara Vinadia : fondatrice du centre Mara Vinadia, oeuvrant dans le domaine de la conscience de soi par le mouvement, des bébés aux seniors, avec ou sans handicap.

En faveur de l’association CeMaVi pour le parrainage d’un enfant de 4 ans atteint d’une maladie rare handicapante.

Danse et lectures : Mara Vinadia.

Avec les complices Pipo Gomes pour la création de la bande son, Hervé Bontemps pour les poètes. Poésies, textes, musiques : Ameisen, F. Morel, Jollien, Vinadia, Etiévent, Damasio, différents poètes, trio Joubran, Bach.

 

Poe.me – Lecture audio-visuelle
vendredi 23 mars à 21h00

 

Projection de poésies sur la maison de la coopérative d’habitation La Rencontre. Un événement en deux temps à ne pas manquer, utilisant les technologies modernes pour placer l’écriture hors du livre.

Lettres et fragments de phrases danseront, virevolteront sur la façade de l’immeuble en mode de lecture audio-visuelle, performée par l’auteure Heike Fiedler, accompagnée de la violoniste électroacoustique Marie Schwab. Suivront des projections via madMapper, réalisées par Boris Edelstein : l’évocation des poésies d’auteurs d’ici et ailleurs, alors lisibles/visibles non pas «entre les lignes», mais sur «les lignes blanches entre les rangées de fenêtres» et qui formeront la trame d’un texte en devenir au moment des projections. Cette deuxième partie est agrémentée de sons mixés par l’artiste et DJ Rusalka.

La façade de l’immeuble est dotée aujourd’hui de sa troisième installation de poésie plurilingue sur les 60 battants des volets des 2×15 fenêtres droite/gauche. Depuis 2004, les textes s’offrent à lire comme sur la page d’un «livre à ciel ouvert». Heike Fiedler tisse des liens entre poésie et architecture, entre sens et son, entre l’écriture et l’espace, ici urbain.

Les 15 constellations mappées en mode de sampling contiennent des mots de: Kathy Acker, Laurent Cennamo, Daniel de Roulet, Sylviane Dupuis, Patrice Duret, Sandrine Fabbri, Heike Fiedler, Meloe Gennai, Nora Gomringer, Sibylle Monney, Lucas Moreno, Denise Mützenberg, Anaïs Nin, RTS-infos, Antonio Rodriguez, Marina Salzmann, Sapho, Isabelle Sbrissa, Marina Skalova, Gertrude Stein, José-Flore Tappy, Marina Tsvétaïéva,Mathilde Vischer, Vincent Yersin et bien d’autres…

L’événement inaugurera la Maison de la Poésie et de la Performance, Genève.

Mar
24
sam
Ici on peut poéter : atelier d’écriture
samedi 24 mars à 9h00

 

Ici on peut poéter, atelier d’écriture de poésie animé par Pierre-André Milhit.

La poésie est une compagne loyale et généreuse. Laissons-nous apprivoiser et séduire. Engageons-nous sur son chemin bordé de rencontres et de découvertes. « Poétons ensemble, les mains dans le cambouis, à l’écoute de soi, allumer des rêves ».

A la Librairie du Baobab à Martigny les samedi 17 et 24 mars.

 

   

Atelier : traduire des langues inventées
samedi 24 mars à 10h00 – 18h00

 

Atelier de traduction expérimentale animé par Camille Luscher, traductrice. Ouvert à toutes et à tous sans connaissances linguistiques requises.

Écrire sous la contrainte d’un autre texte ; inventer une nouvelle langue à l’intérieur de la nôtre. Un original fixe les règles du jeu, à vous de décider comment les appliquer. Et que ça niousse, et que ça pioule chez les barjaques !

 

Déjeuner littéraire
samedi 24 mars à 10h00

 

Echanges gourmands autour de la poésie, en compagnie de ceux qui la mitonnent et de ceux qui la savourent.

La Médiathèque Valais – Sion, en collaboration avec la Fondation Rilke et le restaurant Le Trait d’Union, propose une rencontre littéraire dans le cadre du Printemps de la Poésie 2018. Philippe Rebetez lira des extraits de « Mattmark », poème tiré de son dernier recueil « Derrière la palissade », paru en 2017 aux éditions Samizdat. Il y évoque la catastrophe survenue en 1965 sur le chantier du barrage du Mattmark au cours de laquelle 88 ouvriers, dont 56 immigrés italiens, ont trouvé la mort. Pascal Rinaldi et Rita Gay présenteront leur adaptation d’un texte majeur de Rainer Maria Rilke, « Le Livre de la Pauvreté et de la Mort ». Porté par le beau timbre de la voix grave de Rita Gay, le poème navigue sur les musiques composées par Pascal Rinaldi.

〉Télécharger le flyer de l’événement.