11/02/2018

Calendar

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this page
Mar
18
dim
Stage d’écriture poétique et d’illustration
dimanche 18 mars à 10h00

 

Les objets de votre enfance ont des histoires à raconter : vous les écrirez en poésie et les illustrerez.

L’atelier débutera par une mise en commun du récit d’un objet de votre enfance que vous aurez apporté. Cette étape vise à créer un climat de confiance ainsi qu’un « élastique » émotionnel propice à la créativité. Les participants, qui auront pris des notes des récits de chacun, en choisiront un pour débuter une illustration. Suivra une présentation de quelques formes de poésie contemporaine destinée à stimuler l’écriture d’un texte. Une lecture commune et un échange d’impressions terminera la première journée. La deuxième journée débutera avec une réécriture des textes de la veille, puis travail d’illustration (techniques : aquarelle, brou de noix, encre) et composition d’un « diptyque » poème-peinture.
Cet atelier se pratique sur deux jours : samedi 17 et dimanche 18 mars de 10h00 à 17h00.
Prix de l’atelier matériaux compris : 300 fr.
Attention, nombre de places limité. Stage sur inscription jusqu’au 11 mars à l’adresse atelier@atelier-magnolia.ch ou au 079 447 43 62.

Temps, intempérie, tempérament
dimanche 18 mars à 10h30

Tout n’est que question de temps, aussi vite file-t-il, aussi lentement passe-t-il…

Une lecture du dernier recueil de Meloe Gennai, poète et écrivain genevois né en 1986. Entre récitation et slam.

Atelier créatif : écrire dans les marges
dimanche 18 mars à 11h00 – 14h00

En marge de votre brunch, accordez-vous une pause poétique à quatre mains et à travers les âges… Les marges sont-elles au centre ?

Nous vous invitons à vous arrêter dans notre atelier pour un instant, une heure, une éternité, à 2 personnes, 4 mains, 1000 idées. Trouvez-vous pour poète partenaire une personne avec la plus grande différence d’âge possible avec vous et venez écrire, dessiner, coller, recomposer et réinventer à l’aide de bribes de phrases découpées (tirées de Jehan-Rictus, Paul Verlaine, Albert Cohen… mais aussi de l’actualité). Votre binôme créera à sa guise des phrases, petits textes et autres inventions littéraires, et laissera la trace de sa créativité sur une toile collective.

Atelier pour tous les âges.

 

     

Brunch poétique et lectures
dimanche 18 mars à 11h00 – 14h00

 

Cellules poétiques vous propose un dimanche en poésie. A cette occasion, Marie-Thérèse Chappaz nous ouvre ses portes pour un brunch! Au programme: atelier créatif, lectures, musique, scène libre et délices gustatifs!

 

  • Ecrire dans les marges – atelier créatif

En marge de votre brunch, accordez-vous une pause poétique à quatre mains et à travers les âges… Les marges sont-elles au centre ?
Nous vous invitons à vous arrêter dans notre atelier pour 1 instant, 1 heure, 1 éternité, à 2 personnes, 4 mains, 1000 idées. Trouvez-vous pour poète partenaire une personne avec la plus grande différence d’âge possible avec vous et venez écrire, dessiner, coller, recomposer et réinventer à l’aide de bribes de phrases découpées (tirées de Jehan-Rictus, Paul Verlaine, Albert Cohen,… mais aussi de l’actualité). Votre binôme créera à sa guise des phrases, petits textes et autres inventions littéraires, et laissera la trace de sa créativité sur une toile collective.
Atelier pour tous les âges. Avec Dorothée Bender, Séverine Brandt, Julia Taramarcaz

  •  Lectures par Walter Rosselli

L’auteur lira quelques poèmes tirés de ses compositions passées et inédites mais aussi quelques-uns écrits pour cette occasion.

  • Scène libre

Une envie de partager un texte, une création, une inspiration du moment? Une scène libre recueillera vos mots pour un temps!

Prix du brunch: 30.- / moins de 20 ans : paye ton âge ( ex. 5 ans = 5.- )

 

Marché des éditeurs
dimanche 18 mars à 11h00 – 17h00

Un salon d’édition de poésie, une librairie éphémère, une table ronde, des lectures d’auteurs et poètes, un hommage à Anne Perrier, un espace bricolages poétiques pour les enfants… Bienvenue au marché !

Pour la deuxième fois, Bibliomedia accueille le marché des éditeurs et éditrices romand.e.s de poésie.
Séparé en trois espaces : salon de l’édition, lectures et table-ronde, accueil jeune public, le marché souhaite favoriser les rencontres et les échanges, en toute convivialité.

Déambulez au milieu des ouvrages de poésie, les éditeurs romands seront heureux de vous faire découvrir leurs nouveautés, leurs auteurs et leurs passions.

Programme 

  • 11h30-12h : Des personnalités invitées lisent et partagent leur poème coup de cœur, avec la Ville de Lausanne. Il s’agit de Yasmine Char, Claire Genoux, Stéphanie Pahud, Frédéric Sardet, Fred Valet et Joseph Zisyadis.
  • 12h-13h : Apéritif.
  • 13h-17h : Accueil libre pour enfants : bricolages poétiques et lecture par Tamara Rivière et Anastasia Friess.
  • 13h30 : Table ronde « Poésie et exil », avec Fabiano Alborghetti et Marina Skalova, modération Pierre Lepori.
  • 15h : Les Pays invisibles : lecture bilingue par Yari Bernasconi et Anita Rochedy de Nuovi giorni di polvere (En bas, CTL, SPS, 2018), avec le Centre de Traduction Littéraire de l’Université de Lausanne.
  • 16h : Hommage à Anne Perrier (Revue de Belles-Lettres et éditions Zoé), lectures notamment de José-Flore Tappy, Marion Graf et Sylviane Dupuis, suivie d’une verrée.

      

Récits et lectures dansées
dimanche 18 mars à 11h00

Mara Vinadia, danseuse et thérapeute, vous propose un voyage tissé de lectures de textes, de poésies, de danse, de mots dansés, et de témoignages. Ondes de rêverie, d’humour et de philosophie.

Mara Vinadia, artiste et pédagogue du mouvement, défriche et cultive sans cesse « les marges au centre ». Ces rendez-vous sont dédiés aux 35 ans de sa carrière, avec comme fil rouge : qu’est-ce qui fait poésie au quotidien, ou lors d’accompagnement d’autistes ou d’enfants atteints de troubles du développement ?

Pipo Gomes : concepteur d’univers sonores et régisseur son pour le théâtre, la danse, l’évènementiel. Compagnon artistique de Mara Vinadia pour Zoé Compagnie-danse.

Mara Vinadia : fondatrice du centre Mara Vinadia, oeuvrant dans le domaine de la conscience de soi par le mouvement, des bébés aux seniors, avec ou sans handicap.

En faveur de l’association CeMaVi pour le parrainage d’un enfant de 4 ans atteint d’une maladie rare handicapante.

Danse et lectures : Mara Vinadia.

Avec les complices Pipo Gomes pour la création de la bande son, Hervé Bontemps pour les poètes. Poésies, textes, musiques : Ameisen, F. Morel, Jollien, Vinadia, Etiévent, Damasio, différents poètes, trio Joubran, Bach.

 

Poésie en exil : table ronde avec Marina Skalova et Fabiano Alborghetti
dimanche 18 mars à 13h30

Dans le cadre de son marché des éditeurs et éditrices romand.e.s de poésie, Bibliomedia propose une table-ronde sur le thème Poésie et exil, avec les poètes Fabiano Alborghetti et Marina Skalova. Modération : Pierre Lepori.

Quelle place pour la poésie dans l’exil ? Quelle place pour la poésie parmi celles et ceux qui sont témoins de ces voyages forcés et qui vivent dans les pays convoités ? Comment la poésie permet-elle de supporter, surmonter, résister à la violence du déracinement ? Que peuvent les mots quand on arrive dans un pays étranger et que l’on est dépossédé de sa propre langue ?

Pour en discuter :
– Marina Skalova, écrivaine d’origine russe et dramaturge : son travail interroge la relation entre poésie et politique.
– Fabiano Alborghetti, poète et médiateur culturel d’origine italienne : ses œuvres donnent la parole aux plus démunis, à celles et ceux dont on n’entend pas les voix. Une rencontre animée par l’écrivain et journaliste Pierre Lepori.

 

        

Les Soliloques du Pauvre
dimanche 18 mars à 14h30

 

« Faire enfin dire quelque chose à Quelqu’un qui serait le Pauvre, ce bon Pauvre dont tout le monde parle et qui se tait toujours. Voilà ce que j’ai tenté. » Jehan-Rictus

Très tôt, Jehan-Rictus (1867-1933) décide de transformer la langue comme le feront les rappeurs. Il transforme la langue de la rue en poésie. Son verbe gouailleur et argotique, réglé sur la parole de ceux qui n’ont pas la parole, ses poèmes au phrasé expressif clament et protestent les misères du peuple pauvre. Et la puissance de ses mots lui vaut de demeurer, encore aujourd’hui, le premier chantre des victimes, des exclus et des marginaux.

Cette œuvre sauvagement humaine, cette révolution esthétique est devenue un classique de la littérature sociale, à relire d’autant plus vite qu’il éclaire et fait écho à bien des voix de la scène française contemporaine

Pour l’occasion, c’est Jean-Luc Farquet qui prête sa voix à Jehan-Rictus, accompagné par Valentin Chappot

Jean-Luc Farquet

Jean-Luc Farquet est comédien professionnel depuis 1986 et a joué dans presque 70 spectacles en Suisse romande et en France parmi lesquels on peut citer :

– Interroger l’habituel, création autour de Georges Perec, m.e.s E. Von Rosen en 2012

– Midi à l’ombre des rivières d’E. Masserey, m.e.s A. Salamin en 2012 au théâtre Les Halles à Sierre

– Tous les chemins mènent à Meyrin de V.Sergo, en 2011

– Le malade imaginaire de Molière, m.e.s A. Knapp au Point-Favre en 2011.

 

Les Pays invisibles / I Paesi invisibili
dimanche 18 mars à 15h00

 

Rencontre avec le poète tessinois Yari Bernasconi et la traductrice Anita Rochedy à l’occasion de la sortie du volume de la Collection bilingue : Nuovi giorni di polvere / Nouveaux jours de poussière.

L’exil, l’identité, l’Europe et ses frontières. La nostalgie d’un passé inconnu. Sur ces sujets à l’actualité douloureuse, le poète tessinois Yari Bernasconi se penche avec délicatesse. La traduction d’Anita Rochedy, sensible et précise, se fait l’écho en français de ce cri étouffé face à l’indicible. Lecture bilingue dans le cadre du Marché des éditeurs du Printemps de la poésie.

Yari Bernasconi, Nuovi giorni di polvere / Nouveaux jours de poussière, trad. par Anita Rochedy, préface de Fabio Pusterla, Editions d’en bas, en collaboration avec le Service de Presse Suisse et le CTL, 2018, 176 p., 24.- CHF.

 

     

Organiser la colère
dimanche 18 mars à 15h00

©Baptiste Gaillard

Assister à des lectures et performances, prendre part à une table ronde traitant de création et d’édition, visiter une bibliothèque itinérante, et découvrir des objets éditoriaux, pour penser à la diffusion de la singularité.

Dès 15h, nos visiteurs pourront découvrir la bibliothèque itinérante de poésie Le Caddie, constituée et gérée par Isabelle Sbrissa et Nathalie Garbely. Un programme de lectures et de performances sera proposé dès 18h, avec Marina Skalova, Cléa Chopard, Stéphanie Rosianu, Nicolas Tardy, Isabelle Sbrissa et Baptiste Gaillard. Nos invité-e-s présenteront aussi une sélection d’objets, particulièrement Nicolas Tardy, co-responsable des éditions Contre mur, qui nous parlera de son activité, exemples à l’appui.

La soirée se poursuivra avec une table ronde autour de la création et de la lecture de poésie contemporaine, avec Arno Renken, chercheur et enseignant à la Hochschule der Künste Bern. Il sera notamment question de la publication, en tant que pratique visant à rendre public, et des formes possibles pour la diffusion de travaux situés en marge des réseaux traditionnels de l’édition. Pour prolonger notre réflexion, nous écouterons enfin une performance sonore de Julie Semoroz (et plus).

Avec Nicolas Tardy, Marina Skalova, Cléa Chopard, Stéphanie Rosianu, Isabelle Sbrissa, Arno Renken, Colin Pahlisch, Baptiste Gaillard, Julie Semoroz et Jérémie Chevalier.